AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles mouvementées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Retrouvailles mouvementées   Lun 7 Déc 2009 - 21:30

Il s'agit d'un espace dépouillé et austère. Quand Severin avait emménagé a Beaumont après ces longues années en pensionnat, il n'avait pas su se défaire de la sobriété, première valeur qu'on lui avait inculquée et qui se reflétait dans tout ce qui etait lié de pres ou de loin a lui.
Aussi les appartement du jeune Renart étaient impersonnels et neutres, tout juste emménagés pour assurer un confort sur mesure a une personne dont la rigidité dans les habitudes pouvait effrayer.

Ces appartements pourtant n'avaient plus été habités depuis de longs mois. Le jeune Severin avait en effet passé le dernier semestre de l'an 1457 a arpenter les plus grand monastères du royaume a la recherche d'ouvrages anciens a déchiffrer pour se cultiver davantage. Le perfectionnement de soi était une des valeurs qui en plus de la sobriété soutenaient la ligne de vie du jeune homme.
La connaissance d'abord, le plaisir ensuite lui répétait on souvent. Au terme de son voyage il s'était cloitré dans le monastère ou il avait passé une partie de son adolescence afin d'écrire ses pensées et mémoires.
Le chemin il en avait fait une partie a pied, la marche était comme une épreuve en soi, forgeant le corps pendant que l'esprit pense.

C'est pourtant a cheval que Severin arriva au château. La mine sombre, il arborait une tenue noire. Des semaines qu'il portait le deuil de ses cousins. Il avait appris coup sur coup les décès d'Eldwin et Thomas de Volvent. Ce n'est pas qu'il les connaissait intimement, mais il s'agissait de la famille, il était donc normal de porter le deuil et de prier pour le repos des êtres disparus.
D'humeur exécrable comme souvent, le jeune homme préférait se murer dans un silence sobre, la mâchoire serrée, se contentant de foudroyer du regard les domestiques un peu trop impétueux.

Les grilles passées, il sauta de sa monture et a pas pressant passa la porte d'entrée du hall.
Des éclats de voix émanant de la grand salle dénonçaient la présence de quelques individus, il se souvint que Della dans sa dernière missive lui dessinait le projet d'un grand regroupement a l'occasion de la Nativité. Il grogna légèrement avant d'emprunter les escaliers menant a ses appartements.

Son valet de pied gardait un silence religieux, conscient des humeurs de son maitre.
Celui ci se défit de sa cape épaisse qu'il laissa lourdement tomber sur un fauteuil de velours bleu. Il lâcha un soupir de lassitude puis s'adressa au domestique en ôtant ses gants.


Fais dire a ma cousine que je suis au château. Je souhaite me rafraichir et prendre un peu de repos avant de la voir. Tu feras ensuite préparer mon bain je n'en puis plus de toute cette poussière...

Sa voix était comme a son habitude, grave, régulière et froide . Severin n'élevait presque jamais la voix et ne parlait que pour être clair et concis.
Une fois les instructions données, il s'étira doucement, il n'avait presque pas dormi. Un bain lui ferait le plus grand bien. Il se dirigea vers la fenêtre de son boudoir et perdit son regard azuré dans le calme des terres familiales pendant que derrière lui les domestiques s'activaient a entretenir le feu de la cheminée et installer la baignoire qui ne tarderait pas a être remplie d'eau brulante.


Dernière édition par Severin le Sam 16 Jan 2010 - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maturin

avatar

Nombre de messages : 57

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Lun 7 Déc 2009 - 22:23

J'étais deja debout depuis les aurores. D'apres sa derniere missive mon maître ne devrait pas tarder à arriver. La regle était de toujours compter 7 jours apres la date signalée dans la lettre.
Je m'étais donc préparé a le recevoir comme il se devait. j'avais passé les dernières semaines a remettre en état ses appartements pendant qu'il achevait son cloitre dans le dernier monastere de la region.
J'avais aimé notre dernier voyage. Mon maitre était peu locace, mais lorsqu'il prenait la peine de parler, il ne manquait jamais d'eveiller mon intéret.
Je trouvais aupres de lui toute la satisfaction qu'un homme de ma condition pouvait esperer voire meme rever. Il me considerait toujours avec beaucoup de respect, veillait a ce que je sois a mon aise.

Lorsque je vis arriver sa monture en avant je ne put reprimer mon sourire. Je vis tout de suite a sa mine qu'il était de mauvaise humeur. Je me contentai donc d'un salut respectueux et sobre puis je l'aidai en m'occupant de son cheval et de ses quelques affaires.

J'étais habitué a ses silences aussi le suivai je sans rien dire jusqu'a ses appartements.
Quelques instants plus tard, je me trouvais aupres du majordome de la maison Volvent auquel j'annonçais gaillardement:

Annonce a Dame Della et Messire Godefroy, que mon maitre, leur cousin, Severin est de retour en le chateau.

Je m'empressai par la suite de donner quelques instructions aux servantes afin qu'elle fassent le necessaire pour le bain de mon maitre.
Du fait de sa grande pudeur, mon maitre ne tolérait qu'un nombre limité de servants pour son bain. Il n'y avait que moi dont il acceptait de l'aider a se vetir et se devetir.
Lorsque je me fus assuré que l'eau avait été versée dans le baquet, je m'avançais vers mon maitre que je craignais de deranger.

Maitre... votre bain est pret, permettez moi de vous aider.

Je m'approchais encore comme a mon habitude et l'aidait a se devetir.
Une fois que je me fus assuré qu'il était a son aise, je fis appeler les domestiques qui l'aideraient a se detendre. Ensuite comme a son habitude mon maitre demanderait a etre seul quelques instants avant de m'appeler a nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Oderay

avatar

Nombre de messages : 198

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 12:23

( Lire le début la http://renart.forumactif.com/chambres-d-hotes-f31/chambre-de-oderay-t85.htm )

J'arrivais enfin auprès de la chambre, essayant de montrer un visage impassible, je baissais les yeux et souffla profondément avant de toquer. La réussite de mon entreprise ne résidait que dans le fait que son valet ne m'avait encore jamais vu. Je venais juste d'arrivée d'un long voyage à travers le Royaume et je ne l'avais pas encore croiser au Domaine.

Toute fois, je tachais de me comporter comme une servante, ce qui m'étais quand même relativement dur. Même à vivre dans les bois, je n'avais jamais servit quelqu'un et ne tolérais pas qu'on veuille me dominer. Mais là c'était pour la bonne cause.

Je toquais enfin..au regard du valet, j'eus l'impression d'arriver en retard ce qui me perturba pas plus que ça , imaginant Severin entrain de cuir dans son bain,
le chaud ça attendrit la chair dit on! Cette pensée faillit me faire sourire mais je me retiens... avec difficulté évidemment.

La chambre me parut froide, sans personnalité, aucune décoration, pas d'objet qui semblait personnel, hormis la cape impeccablement posée près du lit.

Un homme blond, dont je ne vis que le haut des épaules et la nuque me faisait face dans un grand baquet d'où les vapeurs s'envolaient. Quelques mètres nous sépare...mon cœur s'arrête puis s'emballe cherchant le bon rythme à prendre.

Je me rapproche encore puis me place sur le coté. Mes yeux passent lentement des sels de bains que je tiens à lui...une main soignée et fine, il ne bat pas lui, serait ce un érudit? Un bras blanc et toujours aussi fin, une épaule et enfin un port de tête qui ne laisse aucun doute sur son rang. Il est noble et il le sait. Ses yeux bleu sont pénétrant mais son regard semble dans le vide, en tout cas, il ne prête nullement attention à moi c'est évident.

Je commence donc à verser les sels de bain dans l'eau, passant de la tête au torse et descend le long de sa cuisse droite, celle qui m'intéresse...
la tâche! elle est là! C'est donc vrai! C'est bien lui!!
Mes mains tremblent et je me sens devenir rouge, rouge de honte, j'ai regarder le corps nu de mon...frère! Avant que je ne le réalise, le flacon tombe dans l'eau dans un grand splashhhhh, me mouillant quelques peu et lui surtout, le sortant de sa rêverie et moi de mon trouble.
Je plongeais alors mon regard dans le sien, encore interdite, ne sachant plus que faire, que dire...
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 13:39

Sorti de sa rêverie par son valet, il s'approcha doucement de l'âtre et laissa le domestique l'aider a se dévêtir. Il ne garda sur son corps qu'un simple pendentif en forme de cruxifix en or surmonté d'un saphir.
Il le regarda d'un œil mélancolique le caressant entre ses doigts. Il y déposa un léger baiser puis soupira avant de s'avancer vers la baquet fumant. Une jambe puis l'autre, il laissa ensuite son corps glisser dans l'eau frémissante baissant les paupière appréciant deja l'effet bienfaiteur du bain.

A ce moment la plus rien n'existait que son bien être. La respiration régulière il regardait dans le vague ne prêtant plus attention a rien, de toute façon Maturin veillait a ce que tout se passe comme il le fallait.
Il commençait a peine a se détendre, les sels de bains faisant leur effet lorsqu'il fut éclaboussé par le bocal de sels qui venait de tomber dans son bain.
Un frémissement désagréable remonta le long de son échine et d'une main nerveuse il ramena en arrière une mèche mouillée et posa un regard métallique et ahuri sur la jeune servante responsable de cet incident.


Que pensez vous que vous venez de faire?

Il n'avait pas élevé la voix, mais son ton aurait pu glacer n'importe qui. Il sentait une colère sourde bouillonner en lui et fut encore plus agacé de voir qu'elle soutenait son regard. Il ne l'avait jamais vue, a vrai dire hormis Maturin il prêtait peu d'attention aux autres membres du personnel.
Il prit alors conscience de sa nudité, et cela lui fit monter plus le rouge aux joues.


Maturin!
Revenir en haut Aller en bas
Oderay

avatar

Nombre de messages : 198

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 13:52

Le regard est dur, très dur et froid ...Brrrr, un frisson me parcourt l'échine, aucun doute possible il a ce regard qu'avait Eldwin, le seul qui arrivait à me faire peur.

Citation :
Que pensez vous que vous venez de faire?
Ah bah justement c'est exactement la question que je me posais, puis ce qu'on en parle.....

Citation :
Maturin!

Maturin? quoi maturin? Lumière dans ma tête qui cherche quoi dire, comment se sortir de cette situation plus que gênante. Non! Surtout pas Maturin, pas maintenant!

Mon regard s'affole quelque peu en regardant la porte puis en revenant sur Severin ou je prends bien soin de ne regarder que les yeux!

Tombant à genoux à coté de la baignoire, les mains sur le bord, je le regardais intensément et d'une voix sourde, encore choquée, pas encore en colère contre lui,contre le fait qu'il m'est abandonnée petite, je lui dis tout de go


Séverin...je..je suis ta sœur..Oderay!

Je ne sais plus quoi faire, j'hésite entre pleurer de joie ou de colère, de partir en courant ou d'attendre une réaction de sa part....Alors je reste là,sans bouger, juste à le regarder.
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 14:11

Elle devrait deja etre en train de s'enfuir de la pièce comme tout domestique provoquant le courroux de son maitre, mais elle ne bougeait pas, au contraire elle tomba a genoux et continuait de le regarder.
Il n'aimait pas se sentir dans une position d'impuissance, dans cette eau qui n'avait plus rien d'agreable et dont il ne pouvait sortir, ne voulant s'exposer davantage aux yeux de cette intruse.
Lorsqu'elle posa les mains sur le bord de la baignoire , il ôta son coude et s'écarta en la regardant toujours avec colère.


Séverin...je..je suis ta sœur..Oderay!

Sa respiration s'arrêta dans un frisson de rage.
Elle l'appelait par son prénom, le tutoyais et... et... se prétendait sa sœur?
L'information eut du mal a remonter au cerveau, n'en restant qu'au cœur qu'il venait de figer de fureur. Une moue de colère venait déformer sa lèvre inférieure. Il la regarda avec haine avant de la repousser d'une main.

Ma sœur? Mais pour qui vous prenez vous ? Je n'ai pas de soeur! Sortez ! Sortez immédiatement!

Cette fois il était sorti de ses gonds. Sa voix se faisait impérieuse et forte, on pouvait y dénoter une colère évidente. Il détourna son regard d'elle et fixa la porte avant de crier d'une voix puissante.

Maturin! Maturin!


Fulminant de rage il tira une éponge mouillée sur le bord de la baignoire et la lança dans sa colère sur la jeune femme.

Degagez!
Revenir en haut Aller en bas
Oderay

avatar

Nombre de messages : 198

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 14:32

Il était dédaigneux et plein de haine envers moi, je le voyais clairement à sa lèvre retroussée par la colère et le mépris quand sa réponse tomba comme couperet pour moi, aussi brulant qu'un fer chauffé à blanc, aussi glacial qu'une lame dans mon ventre chaud...

Citation :
Ma sœur? Mais pour qui vous prenez vous ? Je n'ai pas de soeur! Sortez ! Sortez immédiatement!

Citation :
je n'ai pas de sœur
....cette phrase tournait en rond dans ma tête, m'écorchant au passage.Incompréhension, déni.. j'attrapais, plus par réflexe que par autre chose, l'éponge jetée qui voulait me chasser au loin...

Alors toute ma colère, que j'avais gardée contre cette famille, les De Volvent, toute cette colère que j'avais essayée de résorber, de raisonner, éclata et se déversa en moi comme un ouragan qui dévaste tout sur son passage. Au diable la bien séance, au diable, le peu de manière que j'avais apprise. Je me redressais et le regardais de toute ma hauteur avec dans les yeux la lueur malsaine qui m'habitais quand je tuais des nobliaux comme lui sur les chemins et dans la main, la dague que j'avais emporté avec moi...

La voix aussi glacée que la sienne avec un petit quelque chose de pervers, je lui répondis :


Pas de sœur? Tu es sur? Ça explique beaucoup de chose alors...Pourquoi tu n'as jamais chercher à me retrouver! Pourquoi personne ici à chercher à me retrouver! je parlais doucement comme pour lui laisser le temps d'intégrer ce que je lui disais à cet arrogant.
Tu t'es dépêché de me chasser de tes souvenirs on dirait...j'étais si dérangeante que ça?
Je lui lançais l'éponge à la figure avec force.

Maturin arrivant aux cris de Séverin, je me tournais vers lui et pointant ma dague vers mon "frère" :
tu t'approches encore ou tu dis quoique ce soit et il sort de son bain mal en point!

Me retournant vers Séverin : on est du même sang que cela te plaise ou non, ou plutôt que cela me plaise ou pas.

Du bout de la dague, je parcouru le torse et m'arrêtais sur la tache :
tu vois ça? j'ai la même, exactement la même! C'est à ça, que l'on m'a reconnue! Petit sourire pervers à Séverin mais tu trembles, tu as froid peut être ou est ce de peur?
Revenir en haut Aller en bas
Maturin

avatar

Nombre de messages : 57

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 16:09

Je me trouvais dans la piece a coté en train de selectionner les vetements que mon maitre enfilerait apres son bain lorsque j'entendis sa voix.
Mon maitre n'avait pas l'habitude de parler encore moins pendant le bain. Y avait il un souci avec les domestiques? Je m'approchai doucement lorsque j'entendis qu'il m'appelait de sa voix imperieuse. Il devait certainement y avoir un probleme.
Je m'empressais de m'elancer vers la salle ou il prenait son bain. Je hatais le pas, il ne fallait pas risquer de provoquer la colère du jeune Volvent.

J'arrive maître...

Lorsque j'arrivai enfin dans la pièce ou quelques minutes plus tot j'avais laissé mon maitre calme et serein.
Une jeune dame que je n'avais jamais encore vu setrouvait la et venait de se lever menaçant mon maitre d'une arme. Mon premier reflexe fut de crier à l'assassin, mais lorsque la jeune dame me vit elle me reduit au silence. Je regardais donc impuissant mon maitre et cette dame, qui si je le comprenais bien se pretendait sa soeur.
Je savais que de nombreux membres de la famille se reunissaient a l'occasion de la Noel, peut etre cette dame était effectivement une parente.
Mon maitre ne parlait pas et ne faisait plus signe, avait il peur de cette femme ?
Je ne savais que faire, je decidai de faire selon mon instinct. Si cette femme était venue jusque la pour lui dire qu'elle était sa soeur, elle ne pensais pas serieusement lui faire de mal.
J'avais toujours été diplomate aussi pris je une voix apaisante.

ahem... Dame... s'il vous plait...

Je ne voulais pas qu'on puisse me remettre a ma place aussi me permis je tout simplement de lui montrer la porte avec un regard insistant. C'est vrai, l'affaire était bien assez importante pour que la discussion se fasse en un terrain si delicat. De plus mon maitre devait baigner dans une eau froide a present.
J'esperai de tout coeur que la jeune femme obtempérat.
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 16:27

Il croyait avoir été assez clair mais il semblait que la jeune dame ne soit pas de cet avis. Au lieu de débarrasser le plancher, elle prit la mouche a son tour et se redressa de toute sa hauteur. Tout comme elle quelques instant plus tôt, il plongea ses yeux dans les siens, les deux prunelles azur se lançant des éclairs. Il eut un léger sursaut lorsqu'elle lui lança en retour l'éponge avant de sortir une dague dont sa prunelle jaugea le tranchant. Il reporta des yeux plus écarquillés que d'ordinaire sur elle alors qu'elle lui crachait a la figure des mots qu'il avait du mal a assimiler. Il n'eut qu'un bref regard pour Maturin dont il compris qu'il ne serait pas d'une grande aide.
Cette jeune dame avait un quelque chose de familier, de la volonté dans le regard cet air farouche. Mais elle parlait comme une personne sans éducation et de surcroit se permettait de le menacer d'une arme.
Sa soeur... Il n'avait pas de sœur... enfin plus... enfin cela était si vieux, on lui avait dit un beau jour qu'elle était morte alors il était impossible qu'elle soit celle qu'elle prétendait. Et même si elle était en vie? Il n'était qu'un enfant, un enfant a qui on avait vraisemblablement tu a vérité, un enfant qui aurait été impuissant...

La pointe de la dague glissait a présent sur sa peau jusqu'à sa cuisse. Il retint son souffle, cette femme pouvait être franchement dangereuse. La tache... Oui il en avait bien une, mais elle? comment avait elle... ? Et si... ?
Son cœur s'affolait de questions, mais pour l'heure seule la position humiliante dans laquelle il se trouvait le gênait au plus haut point. Jamais personne n'avait osé le traiter de cette manière. Un frisson d'angoisse et de froid le parcourut. L'eau avait vite refroidi, aidée par l'atmosphère qui régnait dans la pièce.
Il leva des yeux las sur la jeune femme. La colère ne le quittait pas mais il se trouvait dans une position de faiblesse, il fallait qu'il joue avec finesse, l'heure des comptes arriverait bien assez tôt.

Il posa une main ferme et glacée sur le poignet de la jeune femme tout en l'agressant une nouvelle fois du regard.

- Je vous le répète, je n'ai pas de sœur... La seule sœur que j'aie jamais eu est morte enfant. Je ne pourrais jamais avoir une sœur aussi vulgaire que vous, et s'il est vrai que vous portez une marque de naissance je veux bien que vous me tuiez a l'instant...

Il avait usé du peu de sang froid qu'il lui restait sans pour autant s'abaisser a quelque sentiment tant qu'il n'aurait pas vérifié les propos de la dite soeur. Son coeur battait a un rythme fou... et si elle disait vrai? Lui aurait on menti? ses defunts parents? son tuteur? Eldwin? Della? Un nouveau frisson le parcourut, il fallait qu'il sorte de cette eau au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Oderay

avatar

Nombre de messages : 198

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 16:56

Je jetais à peine un regard pour Maturin qui semblait plus intelligent que son maitre, au ton calme qu'il employa pour me calmer. J'étais entrain de me dire que j'allais finalement le laisser dans son eau froide à se morfondre de peur quand je sentis les doigts fins de Séverin autours de mon poignet...une once de courage on dirait!

Je le regardais, ce regard, qui ressemblait au mien, et pourtant un monde nous séparait...
Le ton qu'il usa pour me parler était moins agressif que les éclairs qu'il me lançait des yeux. Toute fois sa réponse ne fut pas celle que j'attendais...

Citation :
Je vous le répète, je n'ai pas de sœur... La seule sœur que j'aie jamais eu est morte enfant. Je ne pourrais jamais avoir une sœur aussi vulgaire que vous

Ainsi, il me croyait morte comme tout les autres...On ne m'avait guère chercher bien longtemps et maintenant, on venait me reprocher mon manque de tenue...J'aurais bien aimé le voir, lui aux bras frêles, se battre pour chaque jour sauver sa peau, tiens!je lui jetais alors un regard méprisant. quand il poursuivit, toujours aussi arrogant.

Citation :
et s'il est vrai que vous portez une marque de naissance je veux bien que vous me tuiez a l'instant...

Je me mis à rire, sans pouvoir m'arrêter, les nerfs sans doute qui lâchaient. La dague m'échappa de la main et tomba au sol, alors que je riais toujours.
Finissant par me calmer, je le regardais à nouveau, entre colère et quelque part une pointe de fierté. Malgré sa position plus qu'humiliante, il ne lâchait pas le morceau.

Je commençais donc à délasser ma robe lentement en le regardant dans les yeux, la laissant glisser à mes pieds.
Me retrouvant dans le plus simple appareil face à mon frère, je le rejoignis dans la baignoire, souriant de le voir prendre cet air effarouché et répugné. Puis, je posais ma cheville droite sur son épaule, toujours mes yeux dans les siens et lui montrait du doigt la tache en haut de ma cuisse.


Je ne te tuerais point "Frère" j'insistai un peu trop sur le mot, en prenant un ton formel, mais maintenant tu sais que je l'ai aussi. Je suis Oderay de Volvent, ta sœur et je suis bien vivante. Alors si mes manières ne te plaise pas, saches que les tiennes non plus ne me sied guère!

Se disant, je ressortie de l'eau aussi naturellement que cela était possible et prenant une serviette que j'enroulais autours de moi et ma robe sous le regard médusé du Maturin, je partie avec dignité, laissant Séverin à ses réflexions.........
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 17:31

Il fixait toujours la jeune femme impétueuse qui virait cette fois ci complètement folle en abandonnant sa dague ce qui ne fut pas sans soulager le jeune homme et se mit a rire, encore et encore.
Il la regarda comme on regarde une demente, qu'avait il fait au seigneur pour mériter cela, lui qui n'aspirait qu'a un bain...
Il soupira et continua de la fixer un lueur d'horreur dans le regard alors qu'elle se dévêt de sa robe pour glisser dans la baignoire.


- Mais que... qu'est ce que vous faites! C'est indécent! Arretez cela tout de suite.

Il détourna autant qu'il put le regard se repliant sur lui mémé pour éviter tout contact avec cette femme qui prenait plaisir a l'humilier et le mettre dans l'embarras. Son teint rouge aurait pu donner l'impression qu'il avait de la fièvre, d'ailleurs des frissons de plus en plus rapprochés lui montaient dans tout le corps.
Il fut forcé de ramener son regard a la jeune femme lorsqu'il sentit contre son épaule sa cheville. Les yeux écarquilles la bouche sèche il fut forcé de regarder la nudité de celle qui pour le comble se confirmait être sa sœur. Il était au comble de la gène et du dégout. Il aurait voulu disparaitre a cet instant précis alors qu'elle se pressentait a nouveau... Oderay de Volvent... Ode...
Il la regarda la fixant les sourcils froncés dans une expression improbable, sans pouvoir faire ou dire quoi que ce soit.
Elle était vulgaire, mais elle était sa sœur... Et comment aurait il pu lui témoigner de meilleures manières? Agressait on les gens de bon matin alors que ceux ci sont dans leur bain, a mille lieues de penser qu'ils avaient une sœur en vie la quelque part... Comment Eldwin et Della avaient il pu le laisser dans l'ignorance...

Il ne remarqua même pas qu'elle était sortie du bain, il était dans un état de choc évident et tout ce qui lui venait a l'esprit a présent c'était l'image floue du visage de ses parents...


- Maturin...

sa voix se fit etouffée, il avait besoin d'assistance, il devait reprendre ses esprits au plus vite et accuser le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Maturin

avatar

Nombre de messages : 57

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 18:31

J'assistais penaud a la scene qui se deroulait devant mes yeux. Ma petite intervention aurait pu marcher si mon maitre n'avait pas eu un regain de fierté justifié. Il est vrai qu'il aurait eu du mal a se laisser faire lui un de Volvent et ce meme en si faibe posture.
Je ne pus cependant m'empecher d'avoir un leger frisson d'inquiétude en le regardant subir cette "agression". cette jeune dame était peut etre sa soeur, cela ne justifiait pas une conduite de ce type. Enfin le coeur avait tant de raison peu raisonnables...

Lorsque la jeune dame lacha sa dague je crus que ça allait enfin se terminer. Malgré la peur que j'eus lorsque mon maitre defia la jeune dame je ne put reprimer un soupir de soulagement, ceci bien avant de me rendre compte qu'elle était en train de defaire sa tenue. J'eus un regard affolé envers mon maitre et j'hesitais grandement entre detourner le regard et soutenir mon maitre que je savais en bien mechante posture.
Je choisis finalement la seconde option et du regarder bien malgré moi il faut le dire la chute de rein de cette jeune dame au physique agreable qui.. horreur... plongeait dans le bain de mon maitre.
Que faire? que faire? je restais planté la passant mon regard de la... euh du visage de la jeune dame a celui de mon maitre avant de suivre la courbe delicate d'un mollet pui d'une cheville qui se posait sur l'epaule... J'en eu une bouffée de chaleur, comment mon maitre réagirait il?
Comme je m'en doutais mon maitre ne reagissait pas, en etat de choc sans doute.
Je respirai difficilement et me detournais tres respectueusement pour laisser la jeune dame sortir. C'est la que je l'entendis... la voix de mon maitre... il devait etre a bout. Je m'elancais et le soutenait de l'épaule avant de saisir une serviette tiede il devait etre gelé.
Je l'aidais a sortir de l'eau et l'enroulais de la serviette avant de l'asseoir dans son fauteuil pres du feu que je donnai l'instruction de raviver rapidement.
Je ne savais jamais que faire quand mon maitre était dans cet etat, aussi m'assurai je qu'il ne prendrait pas froid et me contentai de me planter a ses cotés, en repassant en memoire toute la scene, que d'emotions en une seule matinée... pauvre messire de Volvent...
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mar 8 Déc 2009 - 19:01

Aussitôt qu'il l'avait appelé le domestique était accouru et comme a son habitude avait fait le nécessaire. Severin n'en revenait pas encore. Cette dame... Qui était sa sœur... qui le couvrait de honte... Il avait du mal a penser. Les événements de la matinée étaient a mettre sur le compte de... de quoi au final? Il ignorait l'existence de cette jeune dame, il ne savait pas qu'il aurait a la rencontrer en de pareilles circonstances, et tout ça pour finir comme ça humilié, gêné, et ce devant son valet en plus.
Il lança un regard noir au jeune homme, aucun valet ne pouvait se vanter d'avoir vu la nudité d'une de Volvent et qui plus est sa sœur, la fille de sa mère...
Il serra le pendentif autour de son cou de toutes ses forces. Pourquoi personne ne lui avait dit qu'elle était en vie? pourquoi Eldwin lorsqu'il l'avait retrouvée ne l'avait pas avisé? Et Della? pourquoi ne lui avait elle rien dit, elle en qui il avait toute confiance?
Il se sentit abandonné, sale et humilié. Il inspira.


- Fais les tous sortir! Je ne veux plus voir personne!

Son ton s'était fait sec et il attendit que les domestiques obtempèrent sous les ordres de Maturin avant de s'en remettre au jeune homme pour se vêtir. Il avait l'esprit toujours dans le vague. Il n'aurait jamais imaginé avoir une sœur aussi farouche et aussi peu éduquée il fallait le dire... Elle n'avait certainement pas eu la vie qu'elle aurait du avoir. Brune... ce n'était pas courant chez les Volvent... et ses yeux... les mêmes yeux que... Il sentit un coup dans son estomac. La seule pensée de ses parents suffisaient a l'attrister, lui le mélancolique, lui le sombre...

Quelques instants plus tard et ce toujours dans le plus grand des silences, il s'avança vers un fauteuil et s'y enfonça lourdement laissant a Maturin le soin de lui cirer les bottes. Il en profita pour briser le silence posant un regard indifférent sur son valet.


- Maturin... je souhaite que cet incident reste entre les murs de cette pièce... pas un mot ne dois en être dit...

Un hochement de la tete du domestique le fit soupirer de soulagement.

- Quand tu auras fini, je vais me recueillir un peu, pourrais tu faire chercher Della, je souhaite m'entretenir avec elle avant de... avant de revoir... ma s... cette femme.

Son visage se ferma a nouveau alors que le domestique lui libérait les jambes. Une fois celui ci sortit il alla s'agenouiller pret de son lit et entame une priere profonde, une larme discrète lui roulant sur la joue.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mer 9 Déc 2009 - 13:11

Maturin m'introduit dans la chambre de Severin.

Je le trouvai assis dans un fauteuil, le regard sur nulle part et l'air contrarié.

A ce moment-là, je me fis la réflexion suivante : tous les mâles de Volvent avaient le même genre lorsqu'ils boudaient !

Je me risquai à avancer un peu, vers mon cousin, lui offrant un sourire chaleureux et sincère.


Severin ? Bonjour ! Je suis heureuse que tu sois venu...Encore deux pas et j'étais tout près de lui. Comment vas-tu ? Tu as fait bon voyage ? Je me penchai un peu vers lui, pour l'embrasser mais je me retins et suspendis mon geste. Severin était plutôt du genre à éviter les embrassades et à voir son regard, le moment n'était pas le bon.
Tu voulais me voir ? Y a-t-il quelque chose qui ne va pas dans ta chambre ?

Je jetai un regard circulaire mais tout me parut en ordre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mer 9 Déc 2009 - 14:08

La prière n'avait pas été aisée, il lui était très difficile de se concentrer. Les images des événements de la matinée lui revenaient, provoquant en lui des regains de colère qu'il tentait de calmer en pensant que le malentendu venait de son ignorance.
Il se laissa tomber dans son fauteuil en attendant que Della arrive. Il ne pensais rien lui reprocher non, s'il y avait des reproches a faire ce serait certainement a Eldwin, lui et lui seul aurait du l'informer de l'existence de cette sœur réintégrée dans la famille a son insu.
Mais voila Eldwin n'était plus.
Il triturait toujours entre ses doigts le fin crucifix, pourquoi lui avait on menti? Pourquoi ses parents lui avaient il fait croire que sa sœur était morte? Pourquoi personne n'avait il pu lui dire la vérité? Quelle vérité d'ailleurs? Il n'était qu'un enfant, il ne savait rien de ce qu'il s'était passé et il avait besoin qu'on le lui dise enfin.
Perdu dans ses réflexions, il n'entendit pas Maturin introduire Della.


Severin ? Bonjour ! Je suis heureuse que tu sois venu...Comment vas-tu ? Tu as fait bon voyage ?

Il sortit légèrement de sa torpeur et lui rendit un léger sourire.

Della... chère cousine ...

Il se leva d'un bond au moment ou comme il le devinait Della s'apprêtait a le gratifier d'une embrassade. Il baissa doucement les yeux puis lui sourit. Elle le connaissait bien , et c'est aussi pour cela qu'il l'appréciait.

excuse moi...

Il bredouilla ces maigres excuses entre ses dents avant de faire un pas dans la pièce.

Tu voulais me voir ? Y a-t-il quelque chose qui ne va pas dans ta chambre ?

Il eut un léger froncement de sourcils et reprit un air grave. D'un geste de la main il indiqua le fauteuil a Della.

Ne t'inquiète pas ... il n'y a rien avec la chambre... Je t'en prie assied toi.


Il reposa ses doigts sur son crucifix et s'avança vers la fenêtre.

Non... la chambre... la chambre n'a rien.

Il se retourna et plongea son regard métallique dans le sien.

Je vais être direct Della... je n'aime pas les raccourcis... Je sais que tu as eu fort a faire après les décès coups sur coups de nos regrettés Eldwin et Thomas... Je t'admire vraiment de tenir bon... La charge de la famille et tout ça...

Il prit une profonde inspiration,son regard se faisant plus pénétrant.

Que peux tu me dire d'Ode... Oderay de Volvent... ma sœur...

Il se retourna brusquement regardant vers la fenêtre comme pour ne pas montrer un certain trouble a sa cousine.

Il semblerait qu'Eldwin ait volontairement omis de m'informer a ce sujet...

Sa voix était calme et pénétrante comme a son habitude, un peu plus basse sur les dernières phrases. Il ne voulait en aucun cas que Della puisse prendre cela pour des reproches, elle n'y était pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Mer 9 Déc 2009 - 20:24

Je m'assis donc et écoutai Severin.
Je plissai d'abord le front puis fis une moue dubitative et tout en comprenant la colère qui devait le ronger, je cherchai les mots qui l'apaiseraient.


Severin...Je suis désolée, je pensais que Eldwin t'avait fait part du retour de Ode. Cela a été tellement inattendu qu'on la retrouve...cela fut par hasard, je t'assure.
Je me levai et m'approchai de mon cousin.
Eldwin n'appréciait pas Ode. Elle est un peu sauvage, tu t'en apercevras vite. Mais elle a un coeur d'or et elle est très intelligente.
Proche assez, je posai une main sur l'épaule de Severin et repris :
Elle a été enlevée alors qu'elle était bébé. Un clan de barbares l'aurait élevée...Bien que nos oncle et tante aient tenté de la retrouver, elle est restée introuvable, ils la croyaient morte.

C'est une grande joie qu'elle soit parmi nous.

Je serrai un peu la main sur l'épaule et...J'aurais du t'écrire, moi aussi...je suis désolée. Pardonne-moi, Severin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Jeu 10 Déc 2009 - 3:30

Della commença par s'excuser. Elle parlait de sa voix calme et apaisante et Severin desserra légèrement la mâchoire. Elle n'avait pas a s'excuser, elle n'était pour rien dans tout cela. Il continua de regarder droit devant lui tout en l'écoutant.
Il ne comprenait pas. Eldwin avait retrouvé sa sœur et quand bien même cela fut inattendu, la première personne qu'il aurait du avisé aurait du être lui et personne d'autre. Il fronça légèrement les sourcils. Cela ne ressemblait pas a Eldwin...


Eldwin n'appréciait pas Ode. Elle est un peu sauvage, tu t'en apercevras vite. Mais elle a un cœur d'or et elle est très intelligente.

Il fut surpris d'entendre cela et se retourna un instant pour apercevoir Della qui se levait se dirigeant vers lui.
Sauvage... le mot était faible... Ce qu'elle avait fait quelques heures plus tôt était inqualifiable. Il en serra les doigts sur le crucifix qu'il triturait toujours entre ses doigts. Il ne pouvait même pas imaginer le confier a Della c'était trop humiliant... et cela n'avait rien d'intelligent contrairement a ce que disait Della.
Il sentit la main fine de sa cousine se poser sur son épaule et tourna le visage une nouvelle fois pour la regarder de ses grands yeux las.


Elle a été enlevée alors qu'elle était bébé. Un clan de barbares l'aurait élevée...Bien que nos oncle et tante aient tenté de la retrouver, elle est restée introuvable, ils la croyaient morte.


Il eut un frémissement imperceptible resserrant la mâchoire sous l'effet de ce qu'il venait d'apprendre. Enlevée... Élevée par des barbares... pourquoi personne ne lui avait il rien dit...? pourquoi lui avait on fait croire qu'elle était morte... Il eut un soupçon de compassion... sa sœur n'avait pas eu la vie qu'elle aurait mérité, elle en portait les séquelles...

C'est une grande joie qu'elle soit parmi nous.

Il haussa un sourcil dubitatif. Un grande joie? ça ça n'était pas encore décidé pensa t'il pour lui même. Si seulement la jeune femme brune avait pris son mal en patience et attendu des présentations formelles... peut etre était ce pour cela qu'Eldwin ne lui avait rien dit. Pour qu'il ne se méprenne pas sur une soeur qui Eldwin le savait n'entrait pas dans les normes de ce qu'elle devait être en tant que Volvent. Il attendait sans doute son retour... Eldwin...
Severin soupira.


J'aurais du t'écrire, moi aussi...je suis désolée. Pardonne-moi, Severin.

Il adoucit son regard en saisissant doucement la main de sa jeune cousine qu'il gratifia d'un léger baiser.

- Non Della... tu n'as pas a demander pardon... tes nouvelles responsabilités de chef de familles pesent deja assez lours sur tes épaules...

Il lui sourit et serra davantage sa main.

- j'aurai juste préféré apprendre l'existence de cette sœur dans d'autres circonstances...

Conscient qu'il pourrait éveiller la curiosité de sa cousine perspicace il se ravisa.

- Je la croyais morte... aujourd'hui, je dois affronter le regard d'une adulte qui attend de moi des explications sur ce qui lui est arrivé...

Il soupira de lassitude.


- Je ne vais pas t'accaparer plus longtemps, je suis content d'avoir pu éclairer ma lanterne auprès de toi... A présent qu'Eldwin n'es plus je suis content de pouvoir compter sur toi... et saches que tu peux a ton tour compter sur moi.

Il sourit a la jeune femme qu'il respectait énormément.

- sais tu s'il y a un curé dans les environs? j'aurais besoin de passer a confesse au plus tôt... il nous en faudra également un pour la noël , que seraient toutes ses festivités sans la messe de minuit dis moi?

Il eut un petit rire taquin, en réalité il se fichait bien de la messe de minuit, appréhendant plus de devoir revoir la sœur qui quelques heures plus tôt le menaçait d'une arme blanche.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Jeu 10 Déc 2009 - 8:27

J'entendais bien la souffrance de Severin de même que son attitude désemparée. Je comprenais aussi qu'il soit contrarié et blessé.
J'espérais juste qu'il trouverait auprès des siens, la force de surmonter ça et de savourer, lui aussi, le retour de sa soeur.

Je lui souris et posai sur lui un regard tendre, celui d'une cousine qui appréciait grandement son cousin.


Ode aussi se pose encore beaucoup de questions. Laissez le temps au temps, tous les deux et vous saurez vous parler. Fais confiance aux liens du sang, Severin. Ce sont les plus sûrs même si parfois, on pense le contraire.
Mon expérience me permettait d'affirmer une telle chose. J'avais fui, moi aussi, la famille. Mais la joie que j'avais éprouvée en y revenant avait été la plus grande...Ces deux-là s'en apercevraient tôt ou tard.

La question de mon cousin me fit ouvrir de grands yeux remplis d'angoisse.


Oh ! Un curé...diantre, j'ai oublié !!!
Hum...jusque là, on en avait deux...

Que vais-je faire ?


J'étais désemparée, moi aussi.
Je vais envoyer quelqu'un chercher un clerc et si on n'en trouve pas, nous lirons les Ecritures, ce sera déjà ça.

Là-dessus, je serrai un peu plus encore la main de Severin avant de la lâcher.
Viens nous rejoindre en bas...Tout se passera bien.
Je souris une fois encore et m'en allai.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Jeu 10 Déc 2009 - 16:38

Il écoutait Della parler des liens du sang. Certes, encore fallait il franchir le pas. Il soupira une énième fois avant de sourire discrètement en voyant sa cousine s'agiter au sujet de cette histoire de clerc.

Viens nous rejoindre en bas...Tout se passera bien.

Il lui serra la main en retour et sourit.

Oui, je descend dans un moment...

Un regard tendre posé sur elle , il la laissa courir a ses occupations légèrement soulagé de cette matinée mouvementée.
Il resta encore quelques instants devant la vitre de la fenêtre le regard perdu dans le vide puis se dit pour lui même qu'il ne pourrait pas fuir ni éviter la confrontation indéfiniment.

Un soupir las, il appela une nouvelle fois son domestique afin de lui donner ses instructions de la journée avant de prendre le chemin de la salle des festivités.


( Suite ici http://renart.forumactif.com/noel-a-beaumont-f10/grande-salle-t32-15.htm )


Dernière édition par Severin le Mar 19 Jan 2010 - 13:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Dim 13 Déc 2009 - 21:09

( De ce qui preceda http://renart.forumactif.com/noel-a-beaumont-f10/grande-salle-t32-45.htm#1694 )

Le pas pressé essayant de digérer au mieux le flot d'informations et de sentiments contradictoires, il atteignit vite la lourde porte qui donnait sur ses appartements.
Dans sa colère il laissa la porte claquer et se laissa tomber dans son fauteuil.
Tout était pourtant bien parti. Pourquoi personne ne pouvait simplement pas lui dire la vérité, pourquoi fallait il toujours qu'il l'apprenne par autrui?
Il passa sa colère sur le guéridon qui portait son courrier et une bible qui s'étalèrent au sol.
Une main posée sur une tempe il ferma doucement les yeux. Il avait bu sans avoir rien mangé et cela lui montait a la tête.
Dans un effort il se leva et fit quelques pas vers la pièce adjacente ou trônait un lit a baldaquin dans lequel il se laissa tomber lourdement pris d'un violent vertige. Trop d'émotions et trop d'alcool ne faisaient pas bon ménage.


Dernière édition par Severin le Mar 19 Jan 2010 - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maturin

avatar

Nombre de messages : 57

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Lun 14 Déc 2009 - 14:35

( Devant la porte des appartements de Severin )

La belle brune a mon bras nous avons parcouru a petits pas le chemin qui nous menaient a mon maitre.
Je devinais sans mal que la dame n'était pas portée sur le vin, cette boisson ne se siffle pas comme la bière des tavernes et avait tendance a vite monter a la tete.
Je me permis quelques coups d'oeil vers elle, profitant de la fierté d'avoir un si joli morceau rien qu'a mon bras a moi.
Je dus cependant revenir a la réalité quand les portes massives s'imposerent a nous.
Je lachais son bras et lui fit signe d'attendre, mon maitre se reposait peut etre.
Je frappais quelques coups restés sans réponse.

Je vais entrer et le voir, il doit etre au fond, l'antichambre est assez vaste il ne nous aura pas entendu frapper...

Sur ce je poussais doucement la porte et penetrais dans l'intimité de mon maitre a pas feutrés.
Comme prevu je trouvais son boudoir vide aussi m'avançais je vers la piece ou il dormait et je le decouvris allongé sur son li les paupières baissées. Dormait il ? Je ne le pense pas aussi me pemis je de donner quelques coups contre la cloison et de parler a voix haute.

Messire... Pardonnez mon intrusion, mais la jeune dame de Volvent, votre soeur souhaiterait s'entretenir avec vous...
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Lun 14 Déc 2009 - 14:43

Les vertiges se calmaient a peine quand Severin fut dérangé par des coups qui raisonnaient faiblement. Lorsque ces coups s'arrêtèrent il pensa que son silence avait du décourager les intrus et qu'il pourrait enfin avoir la paix, mais quelques instant plus tard, la voix de Maturin s'imposa.
Il fit mine de n'avoir rien entendu, laissant le silence peser dans la salle, puis se rappelant de la scène matinale, il ouvrit soudain les yeux, Oderay serait bien capable de débarquer dans la pièce faisant fi des efforts du valet.
Il passa une main nerveuse sur son visage et se releva doucement, la mine serrée, un air mauvais au visage. Un regard noir lancé au valet innocent de son malaise et il se leva arrangeant d'une main sa chevelure légèrement désordonnée.
Il se dirigea vers le meuble de chambre et versa un peu d'eau dans la bassine. Un peu de fraicheur ne lui ferait pas de mal.


- Que ne puis je avoir la paix...

Il lâcha cela comme un murmure pour lui même avant de plonger ses mains dans l'eau glacée qu'il porta a son visage. Il tira une serviette blanche sur le coté.

- Je la recevrai... Va...

Il s'essuya le visage longuement en réfléchissant a ce qu'il pourrait bien dire a sa soeur a nouveau. Il lui avait deja exposé sa position, sans doute essaierait elle de le convaincre...
Revenir en haut Aller en bas
Oderay

avatar

Nombre de messages : 198

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Lun 14 Déc 2009 - 15:32

Amenée dans la chambre de mon frère, cette fois çi de manière "correcte", je respirais un grand coup avant de remercier Maturin d'un signe de tête et d'entrer doucement dans la pièce.

Je le regardais alors et m'approchais de lui lentement. Il était pâle et semblait las ou nerveux, j'arrivais pas bien à définir son état.

Face à lui, je baissais à nouveau les yeux et m'adressais à lui d'une voix basse:


Séverin..je comprends votre colère... quoique pensais je en moi même j'aurais dû vous le dire tout à l'heure mais je craignais que ça fasse beaucoup de ..nouvelles en une seule matinée.

Il se trouve que j'étais enceinte avant de découvrir mon appartenance à la famille et si nous ne sommes pas encore marier à l'heure actuelle c'est de ma faute.


Je le regardais à nouveau dan les yeux avant de poursuivre : je suis Sergent de l'Ost Bourguignon donc très souvent en mission et je sers d'autres Seigneurs aussi... Quand Kiss m'a demandé en mariage, j'ai dû partir peu de temps après pour une mission d'une très longue durée. Je ne suis d'ailleurs rentrée que d'hier soir.


Je marquais une pause avant de reprendre toujours à voix basse et calme :

Kiss est baptisé et il nous manquait le prêtre et la mariée..moi... pour officialiser la chose... Il y a d'autres choses qu'il faudrait que je te dise mais tout dire aujourd'hui serait bien trop long.

Je ne vous demande pas d'accepter la situation, juste de la tolérer le temps que l'on fasse le nécessaire.
Et simplement, pour cette réunion, que l'on mette de coté ce qui peut vous froisser et que j'aurais à cœur de corriger pour vous être agréable.


Je le regardais à nouveau, mon ébriété ayant disparu au fur et à mesure que je lui parlais...j'attendais maintenant sa réponse comme on attends une sentence...
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Lun 14 Déc 2009 - 19:38

Le pas trainant il rejoint son antichambre ou Maturin faisait deja entrer Ode.

Il la regarda furtivement avant de s'avancer. Il se sentait légèrement moins barbouillé mais il n'avait pas la mine des beaux jours.
Il ne voulait pas témoigner de colère envers sa sœur, leurs rapports étaient deja assez compliqués. Il était juste las, une matinée difficile, et des forces qui s'amenuisaient a mesure que les heures passaient. Il soupira et l'écouta, la regardant de temps a autres alors qu'elle se justifiait comme elle pouvait.

Que pouvait il dire? Lui qui n'était préparé a rien se retrouvait dans une position d'ainé... Bien sur il avait eu l'occasion de conseiller des gens plus jeunes que lui, donner son avis sur certaines situations, mais des lors que le destin lui avait redonné son rôle, il essayait e prendre la place du grand frère qu'il serait désormais et seul le bien de sa sœur lui importait.

Mais elle parlait du temps ou elle ignorait qu'elle était une Volvent... Elle avait cependant mené sa vie de cette manière. Qui était il pour la juger et prétendre a lui faire la leçon? Dans le fond cela pouvait se comprendre, mais dans la forme, dans la forme elle était une Volvent, et elle devait faire attention...

Il l'écoutait, mais plus elle lui parlait, en y mettant un effort de bienséance qu'il appréciait, moins il avait envie lui de parler...
Il la regarda et fit un pas vers la fenêtre ou il perdit son regard une nouvelle fois. Il n'était pas habitué a tous ce mélange d'émotions et de sentiments, il lui fallait un peu de temps pour assimiler le tout.
Revenir en haut Aller en bas
Oderay

avatar

Nombre de messages : 198

MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   Lun 14 Déc 2009 - 20:11

C'est fou comme l'esprit peut se faire des films des fois!

Roulent et tonnent les tambours de guerre dans le silence quasi monacale de sa chambre. Les quatre chevaliers de l'apocalypse sont sur les destriers funèbres et accourent vers Beaumont, j'entendais presque le fer de leur sabots sur le sol dallé, leurs capes voletées au vent et leurs odeurs de jugement dernier dont la sanction sortirait de la bouche de ce frère tout puissant.

Étonnant comment en l'espace de quelques heures, celui qui hier encore n'était qu'une simple possibilité, une personne dont je refusais de croire à l'existence prenait à cet instant précis tant d'importance. Pourquoi? je ne le comprenais pas moi même...et dans nos échanges plutôt houleux, je me sentais inexorablement attirer par lui. Sentiment fraternel rien de plus mais étranger à ma connaissance et que je n'arrivais à maitriser.

Les secondes s'égrainent lentement, mon cœur accélère sa cadence... boum....boum..boum..boum..boum.boum boum...
Alors qu'il ne dit rien, ne marque aucun signe de colère ou autre, juste un visage fatigué à la limite de l'indifférence tourné vers cette fenêtre, j'ai comme envie de lui crier au visage, de le saisir et de le remuer

Mais regardes moi! Réponds moi! Tu m'as promis l'enfer tout à l'heure, pourquoi tardes tu à m'y envoyer?

En même temps j'ai envie de me jeter dans ses bras et qu'il me comprenne...

Arrivant je ne sais comment à garder mon calme alors que deux entités se font un combat acharné, je toussote discrètement et me rapproche de lui, me décidant enfin à poser une main sur son bras et a lever les yeux dans les siens.


Hem..Que comptez vous faire? Que comptez vous décider?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles mouvementées   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retrouvailles mouvementées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baronnie de Seignelay :: Fief de Beaumont :: Château - Demeure Familiale :: Appartements Privés :: Severin-
Sauter vers: