AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une sauterie entre familles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Une sauterie entre familles   Dim 26 Sep 2010 - 9:44

Della était tout émoustillée !
Cela faisait quelques jours déjà qu'elle allait d'un coin à l'autre de la grande demeure familiale, vérifiant, donnant des ordres, modifiant l'emplacement d'un vase, changeant d'avis, revenant en arrière, replaçant le vase à sa première place...
Bref, elle devenait folle !

Cette réception était d'une grande importance pour elle.
La famille de Kéridil et la sienne allaient se rencontrer, préambule à leur mariage.
C'était aussi la fête de leurs fiançailles car depuis que Kéridil lui avait passé un anneau au doigt, rien de vraiment officiel n'avait eut lieu.
Il faut dire que cela s'était passé au bord d'un étang, à la façon d'un conte de fées et que depuis, la Renarde Noire aurait tout aussi bien pu s'appeler la Renarde Rose.

Et là, c'était le GRAND jour !
Ils allaient arriver !

Levée de bon matin, Della avait encore une fois tout passé en revue depuis l'accueil des invités jusqu'à la cuisine où un collation gargantuesque avait été préparée.
Il va sans dire que plusieurs fûts du meilleur Beaumont avaient été sortis des chais et que déjà plusieurs carafes laissaient décanter le fameux breuvage des dieux.

Il ne lui restait plus qu'à attendre...Kéridil ne tarderait pas...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Nombre de messages : 48
Duché/Comté : Orléans
Titre(s) : Duc de Chartres, Vicomte de Montpiepau, Baron de Montpipeau et de Seignelay, Seigneur de Bréméan et de Railly

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Lun 27 Sep 2010 - 20:18

Et non en effet il ne tarda pas, ou alors juste un peu, le temps de planquer le cadeau quelque part quoi.
Arrivé dans la salle de reception qu'il n'avait encore jamais vue, il ne put que se délecter du goût de sa bien aimée qui pour sûr aménagerait le futur nid d'amour avec perfection.
Suivi de ses parents, Keridil constata qu'ils étaient les premiers arrivés !
Merveilleux, point besoin de faire une entrée remarquée durant laquelle les yeux se tournent un à un vers eux. C'eut été gênant, d'autant que des Volvents, il n'en connaissait qu'un : le cousin Asch.

Nul besoin de toc toc puisque la salle, toute prête était ouverte, la vue donnait directement sur le plus beau des paysages, ou plutôt des portraits : Della.
Et quelle Della ! Une Blonde Volvent en tenue de fiançailles qui semble-t-il avait eu l'intention de plaire à son fiancé. C'était réussi.
Elle était belle belle belle, comme le jour !
Approchant avec entrain et presque en sautillant, le brun s'en approcha bras tendus et la salua d'une formule rituelle désormais.


Della...

Plus tard, on lui reprocherait sûrement d'avoir oublié pendant cinq secondes sa familles, mais ils comprendraient sûrement. Un baiser sur les lèvres et hop, la mémoire revient et le brun se retourne.
Nul besoin de faire les présentations, à eux d'entrer en scène.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://amahir.jdrforum.com/forum.htm
niria

avatar

Nombre de messages : 3

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Mar 28 Sep 2010 - 12:04

Niria avait regardé ses parents, Godefroy et Lison, se préparer, elle les avait entendu s’étonner, parlant de Della, de fiancé, d’amoureux, de mains… elle ne comprenait pas tout, mais savait bien que quand les grand disaient ces mots là, ça finissait souvent en gros ventres étranges, sur lesquels tout le monde s’émerveillait, et qui disparaissaient soudain pour laisser la place à ces choses bruyantes, baveuses et chapardeuses de bras, de bisous et de câlins.
Aussi sans attendre, affolée que sa tante subisse elle aussi ce gonflement bizarre et inexpliqué, elle se faufila entre les jambes de ses parents, trop occupés avec ses deux chipies de sœurs pour filer rejoindre sa tante en courant.

Arrivée près d’elle, elle regarda Della, l’observa attentivement, et ne voyant pas son ventre se mettre à pousser, elle afficha un immense sourire soulagé.

C’est alors qu’elle remarqua un grand Messire à ses cotés. Intimidée, elle se blottit dans les jupons de sa tante en le dévisageant avec méfiance et curiosité.
Revenir en haut Aller en bas
Lison..

avatar

Nombre de messages : 121
Duché/Comté : Bourgogne

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Jeu 30 Sep 2010 - 7:33

Accourant affolée, Victoire dans les bras, ayant laissé le dernier petit monstre au soin de son père, Lison arriva échevelée à l’invitation de Della. Voyant Niria, blottie dans les jupons de sa tante, soulagée, elle remit de l’ordre dans ses cheveux et lissa sa robe sur son ventre maintenant bien rond. S’avançant calmement, bien que les joues toujours rosies de sa course:

Bien le bonjour,

Elle hésita, puis après avoir embrassé chaleureusement sa belle sœur et salué le Messire à ses cotés :

Della tu es radieuse, les occasions de nous retrouver tous sont bien trop rares, j’espère que nombreux répondront à ton invitation.

Se tournant vers le messire :

Enchantée de vous rencontrer Messire, je suis Lison de Volvent Franchimont, épouse de Godefroy, voici Victoire, son double Anaëlle étant avec son père, et….

Regard sévère vers sa fille qui se cachait tant bien que mal.

Niria, dont il me semble vous avez déjà fait la connaissance…
Revenir en haut Aller en bas
naluria



Nombre de messages : 2

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Jeu 30 Sep 2010 - 9:25

Naluria et Lexhor avait traîné derrière Keridil regardant l'intérieur du château et la vu qu'on pouvait avoir à travers les croisées. Bon fallait avouer aussi que la Nalu n'était plus aussi souple qu'il y avait quelques mois. Elle grossissait de plus en plus pour laisser place à l'héritier en devenir. Cela n'avait aucunement modifié son comportement quelque peu insoucieux mais son époux, lui, la rappelait à l'ordre de prendre soin du fils qu'il désirait.

Avant d'entrer dans la pièce Naluria embrassa follement son époux et sourit.


Nan parce qu'après on pourra plus. Il faudra jouer les parents sérieux et ca sera Della et Keridil qui devront recevoir toutes les attentions pour leur amour, pas nous pour notre désinvolture.

Naluria sourit amusée.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Jeu 30 Sep 2010 - 19:18

Le temps suspendit son vol (oui, c'est bateau et alors ?) lorsqu'il entra enfin !

Les lèvres fines accueillirent le baiser du promis comme s'il était s'agit de l'ondée fraîche d'une source. Une main blanche s'attarda sur la joue du jeune homme, caresse chaste et tendre...

Kéri...Fut la réponse au "Della...", quoi de plus normal en somme ? On dit que l'amour est aveugle, mais il peut aussi devenir muet ou presque...Pas besoin de mots lorsque les regards suffisent...

Même des regards peuvent être interrompus. Ils le furent par une petite fille, belle à croquer, l'heureuse rencontre de deux familles, Volvent-Franchimont.
Niria vint se cacher dans les jambes de Della qui lui sourit, en prenant sa menotte.
D'un air très sérieux, elle fit les présentations :

Damoiselle Niria, je te présente Kéridil d'Amahir, mon fiancé.
La Renarde s'abaissa vers l'enfant pour lui chuchoter : C'est mon Prince Charmant...Puis, après un clin d'oeil, elle se releva et continua : Messire Kéridil, je vous présente damoiselle Niria de Volvent, ma nièce.

L'enfant resserra son étreinte sur la jambe de la Blonde lorsque sa mère entra.
Pour la rassurer, Della serra un peu plus fort sa main, promettant ainsi de la défendre contre le courroux maternel qui, elle le savait ne serait pas bien terrible.


Bonjour Lison...Oui, c'est vrai, nous ne nous voyons assez souvent...mais dis-donc, toi aussi tu as bonne mine.
Lison en était à sa troisième grossesse pour quatre enfants et Della l'admirait de rester aussi...femme.
Alors que sa belle-soeur faisait connaissance avec son Prince Charmant, Della remarqua un peu de remue-ménage près de la porte...Quelqu'un arrivait.
Della abandonna Kéri et Lison et se dirigea vers la porte, tenant toujours la petite main de Niria.
Alors qu'elle s'apprêtait à saluer de nouveaux arrivants d'un "Bonjour, bienvenue !", elle s'arrêta net devant le tableau offert par...ses futurs beaux-parents.

Quelques longues secondes plus tard...

Bo...bonjour...Bienv...bienvenue à vous.
Ah oui, il y avait un peu d'hésitation dans la voix habituellement calme et posée.
Mais bien vite, le sourire revint.

Je vous en prie...entrez donc. Kéri est par là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Nombre de messages : 48
Duché/Comté : Orléans
Titre(s) : Duc de Chartres, Vicomte de Montpiepau, Baron de Montpipeau et de Seignelay, Seigneur de Bréméan et de Railly

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Ven 1 Oct 2010 - 17:38

Un mot, un baiser, un regard. Nul besoin de plus. Et voilà que pour compléter le tableau, une petite fille vint se cacher derrière les jambes - et quelles jambes ! - de la jolie fiancée.
La petite ne manqua pas de tirer à Keridil un sourire. Toute effrayée, comme s'il avait une tête à faire peur aux enfants. Il en avait l'habitude des têtes blondes - ou brunes tout dépendait hein -. Des Orléane, Eisangélia et consort. Cette dernière, sa petite soeur adoptive donc, était d'ailleurs comme sa mère, une vraie boule de nerfs. On avait à peine tourné le dos qu'elle jouait déjà avec casques et glaives. Pour sur on n'en ferait pas une damoiselle de salon, quoi que Naluria s'évertue bien souvent à la reprendre.
Présenté à la damoiselle, le brun s'agenouilla près d'elle.


Bonjour Damoiselle Niria.

Et alors qu'il allait enchaîner avec un brin d'humour, une autre personne fit son apparition. Il se releva.
C'était parti ! Le bal des Renarts ne tarderait plus. Et un par un ils arriveraient, pour sûr. Keridil les savait nombreux, il n'imaginait pas combien ils étaient...mais à en juger par les nièces et le cousin rencontrer, la filiation devait être large. Si tous avaient décidé de répondre à l'invitation, il y avait fort à parier que le Chambellan ait à s'incliner un paquet de fois, et ses lèvres s'useraient au baise-main. Pauvre Della...à la fin de la sauterie, elle trouverait des lèvres gercées et peu disponible pour les siennes.
Le premier salut fut donc pour Lison de Volvent Franchimont. Pas une vraie Volvent donc, comme lui, épouse d'un Renart.

Enchanté, je suis Keridil d'Amahir, et fiancé de votre...belle-soeur si je suis bien.

Puis s'accroupissant vers la seconde enfant.

Bonjour mademoiselle, je suis l'amoureux de votre tante Della.

Se redressant à nouveau, il put voir son aimée se diriger vers l'entrée. Le fils put donc à loisir apercevoir ses parents s'embrasser à pleine bouche, provoquant le trouble de sa blonde.
Eh beh ! Ça commence bien !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://amahir.jdrforum.com/forum.htm
Nabel

avatar

Nombre de messages : 173
Age : 30
Duché/Comté : Alençon

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Sam 2 Oct 2010 - 17:08

En retard comme toujours, c'était la le quotidien de la renarde adorable, plus si adorable que cela d'ailleurs. Mais enfin, entre les divers évènements qui bousculaient la vie de Nabel en ce moment, l'Appérault ne savait plus trop où donner de la tête.
Pigeon attitude, signé la renarde noire, à propos d'une famille, de fiançailles.. ah oui Keridil ! Un peu plus est elle l'aurait oublié cette nouvelle ! C'est qu'elle n'était pas trop en état de se présenter devant sa tante, et c'est donc des jours et des jours d'hésitations, que Nabel prit avant de se décider. Et puis de toute façon il faudrait bien que la famille le sache, et même si elle n'avait pas pour but de mettre en colère la Della, elle savait aussi que cette journée n'en serait pas gâchée ! Sa tante ignorerait surement sa nièce ! Qu'il en soit ainsi ! il était l'heure de Della et non la sienne !

Et les consignes sont données, rapidement, et tout est préparé, même la jeune épouse, qui pour l'occasion avait mis dans ses malles des robes bien plus qu'utiles !
Alençon, Bourgogne, encore ce même trajet, celui qu'elle avait emprunter la dernière fois pour enterrer son défunt oncle.

Autant ne pas préciser que Louis avait décliner d'accompagner son épouse en la demeure familiale, querelles quand tu nous tiens ... alors elle fit le voyage seule, comme dhabituuuuuudeeeee!

Les jours se succédèrent, et bientôt la juge fut arriver. Faisant halte dans une auberge des plus douteuse, elle prit tout de même le temps de faire un brin de toilette, et de se vêtir d'une robe parfaite pour l'occasion ! D'un tissu des plus délicat, teinté de couleur pourpre, la robe était cintrée sous la poitrine, retombant droite ou presque, camouflant un peu, mais pas assez, le ventre qui pointer sous le tissu.

Hé bien ma foi, cela ne suffira point à le cacher ...

Petite moue désespérée, avant de laisser tomber sur ses épaules l'épaisse cape qui la réchauffe et de la serrer un peu plus autour d'elle.
En route mauvaise troupe, et bientôt la blonde fut arrivée.
Un pas dans la demeure, et sans aide, direction la salle de réception, d'où des voix retentissaient. Inspirer et expirer, les yeux se ferment quelques instants avant que la main ne pousse le battant de bois, et que les personnes n'apparaissent. D'un pas, qu'elle aurait voulu sur, Nabel s'avança, direction Della ... tant qu'à faire, autant commencer par le pire !

Une inclinaison de la tête

Ma tante, Keridil, mes félicitations ... et pardonnez mon retard s'il vous plait !

Puis se retournant vers Lison, elle la salua.

Ma Tante, heureuse de vous voir ! Je voois que la famille se porte à merveille.

Sourire des plus confus, pourquoi elle est là déjà ? ah oui, c'est vrai, pour les fiançailles ! Signe de la tête pour saluer les autres personnes présente, avant de se faire discrète.


Revenir en haut Aller en bas
Godefroy

avatar

Nombre de messages : 202
Duché/Comté : Bourgogne
Charge principale : Ex Amiral de Bourgogne
Titre(s) : Déchu

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Sam 2 Oct 2010 - 18:42

Godefroy, maugréait, silencieusement mais il maugréait. Lison était partie à la recherche de Niria en courant, prenant Victoire dans ses bras. Cela aurait pu paraître banal pour quiconque ne connaissait pas les deux petits gouttes d’eau. Si à sa naissance Anaëlle avait était frêle et avait été une source d‘inquiétude pour ses parents, elle avait aujourd’hui repris une corpulence normale, mais restait une source d’inquiétude, mais plus pour les mêmes raisons. Elle avait décidé de faire le plus de bêtise possible, ainsi on ne pouvait pas la laisser seule une seconde sans qu’une catastrophe arrive.
Sur le chemin menant de la chambre à la salle de réception c’est donc un Godefroy soucieux de ne pas s’approcher des choses fragiles qui avançait, sa fille dans les bras.
Ajouté à cela les jumelles était séparées, et si maintenant elle supportait d’être séparé, c’était pas longtemps et surtout pas trop loin, il devait donc tenter d’apaiser sa fille qui cherchait son clone aux alentours, lui adressant des petits regards tristes et inquiets.
Enfin en somme, Lison s’était volontairement enfuie en première avec la plus calme des gouttes d’eau.

Le Renart des Mers entra enfin, après mille péripéties, dans la salle de réception, observant les présents, pendant que son paquet agitait les bras dans la direction de son épouse et surtout de Victoire. Il toisa un moment celui qui devait être le fiancé de sa sœur, se demandant qu’elle énergumène royaliste elle était allé chercher.
Il s’approcha de cette dernière pour la saluer, un sourire chaleureux aux lèvres.


Della, ma très chère sœur, comment vas-tu ?

Il jeta un regard sur le monstre à la tête d’ange dans ses bras, et entreprit de déposer sa fille dans les bras de la blonde.

Elle serait heureuse de passer un moment avec sa tante je pense!

Il se tourna enfin vers le brun à ses cotés, se refroidissant instantanément.

Messire, le bon jour… Je suis Godefroy de Volvent

Sans s’attarder plus il s’en retourna pour saluer d’une chaleureuse accolade sa nièce.

Nabel, bienvenue chez toi, heureux de te revoir.
Revenir en haut Aller en bas
niria

avatar

Nombre de messages : 3

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Sam 2 Oct 2010 - 20:15

Niria était toute contente en serrant fièrement la main de sa tante et s’amusait à lancer des petits regards facétieux à sa mère se sachant à l’abri d’une gronderie maternelle.

Le prince charmant ! Le prince charmant était là ! Et le prince charmant lui parlait à elle. Oui, à elle, Ia ! Elle lui sourit prenant des airs de grande Dame, allant jusqu'à piquer sa joue d’un petit baiser.

C’est alors que la deuxième goutte d’eau apparue, et que son père la mit dans les bras de Della. En plus de lui chaparder l’attention de Della, son embêteuse de sœur jouait à lui passer sur la figure le ruban rose maraudé au fond du coffre de leur mère, sauf qu’il n’était plus vraiment rose et tout baveux.

Une petite moue fâchée plantée sur la figure, elle alla rejoindre son père en tapant des pieds. Elle lava la tête et sourit en reconnaissant Nabel, les bras libres elle !

Mais en redescendant ses petits yeux gris elle se retrouva face…face à un ventre gonflé…. Il y avait bien une cape et une robe, mais elle le voyait bien, elle, le ventre gonflé, là, oui là, juste à la hauteur de ses yeux.

Se collant à son père tracassé à l’idée de tous des chapardeurs de bras en prévision, sourcils froncés elle continuait à regarder fixement le ventre, observant s’il n’allait pousser là d’un seul coup et se transformer sans savoir comment en casseur d’oreilles.

Après tout c’était peut être pas pareil pour sa mère et les autres Dames, sa mère elle avait toujours un gros ventre.
Revenir en haut Aller en bas
Nabel

avatar

Nombre de messages : 173
Age : 30
Duché/Comté : Alençon

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Sam 2 Oct 2010 - 20:50

C'est toujours quand on veut se faire discret, ou bien même esquiver ce qui ressemble à une réunion de Renards, saupoudrée d'une famille inconnue, ayant pour but de célébrer une future union quelque peu discutable, que la famille fait toujours en sorte de vous retenir autant qu'il se peut !
Et c'est un peu surprise, il faut bien l'avouer, que Nabel se retrouva dans les bras de son oncle ! Chose bien rare, trop rare, rare tout court d'ailleurs, qui plus est après les différentes embrouilles ayant eut lieu autour du mariage de l'Adorable et de l'Appérault, mariage encore non officiellement annoncé à la famille en question !
Enfin bon, il n'empêche que les liens sont forts entre renards même quand ils ne sont pas d'accord, et c'est avec un sourire que la blonde accueille Godeffroy et se blotti dans les bras le temps d'une accolade.

Le plaisir est partagé mon Oncle ! Il est bon de vous revoir !

Et les yeux de se baisser pour regarder la jeune fille plantée devant elle. Sourire pour mieux conquérir ! Rien de mieux qu'un gosse pour qu'elle puisse aller s'occuper loin de tout le monde !

Le bonjour Demoiselle ma Cousine !
Comment vous portez vous ?


Et la blonde dépose un petit baiser sur le front de Niria, qui déjà contemple silencieusement l'endroit que l'Adorable met à cœur de cacher !
Revenir en haut Aller en bas
Elsaria

avatar

Nombre de messages : 13
Duché/Comté : Bourgogne

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Dim 3 Oct 2010 - 7:07

Le temps avait passé et Elsaria sentait ses forces lui revenir. L'attaque qu'elle avait subit en Champagne lui avait valu bien des tourments et des jours d'alitement. Fort heureusement, en Argonne les gens étaient chaleureux et l'on s'était bien occupé d'elle. Elle avait recu entre temps la missive de Della sa chère cousine, qu'elle n'avait pas vue depuis des décennies. A la fois inquiète et enthousiaste à l'idée de retrouver quelques membres de sa famille, la jeune Renarde avait quitté le lit d'un pas agité et pressé. Hannah avait pris soin de la raisonner, mais les jours lui avait été trop long, et il lui fallait sortir. Rassurant la jeune femme qui s'occupait d'elle, elle prit soin d'installer une bande sur son épaule, afin que la plaie ne se voit pas, et s'habilla.

Soudain, elle se rappela qu'elle n'avait plus de cocher. Elle était partie seule... Laissant famille et amis derrière elle. Angoissée à l'idée d'arriver en retard à une réunion familiale, et pas n'importe qu'elle réunion, Elsaria tournait en rond, ronchonnant à chaque pas qu'elle faisait. Hannah, fille de forgeron, avait un cheval, elle le lui confia. Retrouvant le sourire, Elsaria s'empressa de se rendre aux écuries, et c'est le teint réjoui qu'elle remercia Hannah et chevaucha jusqu'au repaire des Renarts.

Beaucoup de chose avait changé. La famille avait du revoir la décoration des lieux, mais tout était simple et délicat à la fois. Sans nul doute elle reconnu l'empreinte de sa cousine. Remise de ses blessures, Elsaria ne boitait plus. Elle descendit du cheval et entra dans la grande cour. Personne autour d'elle, seule une étendue de jardin. Qu'il était bon de revenir ici après tout ce temps passé isolée. Sans prendre la peine de se présenter, on la laissa entrer dans le domaine. Des voix se firent entendre. Elle provenaient de la salle de réception.

Moins intimidée qu'autrefois c'est le coeur serein que la jeune Renarde entra dans la grande salle. Il y avait déjà quelques membres qu'elle reconnut avec ses souvenirs. Lison, Godefroy, Della et d'autres qu'elle ne connaissait pas. Elle posa ensuite son regard sur les enfants... La génération des Volvent continuait sa lignée. Elsaria était ravie. Elle s'avanca de quelques pas et s'inclina puis regarda Della et s'adressa à elle :


Ma chère cousine, quelle joie de te revoir.

Puis se tournant vers les autres elle se présenta :

Le bon jour, je suis Elsaria De Bourg De Beaune, cousine des Volvents.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Dim 3 Oct 2010 - 10:00

Ils étaient entrés, les beaux-parents ou presque, dans la salle de réception, accompagnés d'une Della troublée...jamais elle n'avait, dans ses souvenirs, vu ses parents se comporter de la sorte ! Pourtant, à part ce trouble, elle n'était pas choquée comme elle l'aurait été quelques mois auparavant. Non...l'idée même de se retrouver ainsi dans les bras de Kéridil lui faisait passer la pilule si l'on peut dire.

Bref, revenue au salon, la Renarde Noire fut reprise d'assaut par sa famille, le plaisir se lisait sur son visage. Cela faisait tellement longtemps qu'ils n'avaient pas été tous là...tous ou presque.

L'arrivée de Nabel ne fut pas aussi discrète que l'Adorable l'aurait souhaité, sans aucun doute.
Mais heureusement pour elle, Della ne remarqua pas le ventre à peine arrondi, bien trop attirée par les sourires et les regards de son Prince Charmant et par les petites mains de sa jeune nièce qui tentait de lui attraper une mèche blonde pour la tirer violemment.
D'ailleurs, Della décocha un regard noir à son frère...le cadeau était empoisonné ! Et qui était cette gosse ? Anaelle ou Victoire ? Elle n'arrivait jamais à les reconnaître ! Quelle idée d'en faire deux, aussi ! Là, sur le moment, Della se dit qu'elle n'en ferait jamais, des gosses ! Sauf si...s'ils étaient tous comme Niria...ou comme Gabriel, le fils d'Ode et de Kiss.
Ces deux-là étaient a-do-ra-bles. Pas comme cette chipie qui lui badigeonnait le visage à coup de ruban détrempé de bave...beurkkk...

Tiens...l'occasion était trop belle...

Nabel, ma belle, je crois que ce bébé aimerait te faire un câlin.
Et hop, sans prétendre à la moindre esquive, la Renarde Noire fourgua dans les bras de Nabel, la nièce badigeonneuse.

Fière de son coup, Della sourit à Kéridil.

Je vous l'avais dit, les Renarts sont nombreux...et encore, ils ne sont pas tous là !

Godefroy, s'il te plait, sois gentil avec Kéridil...


Arriva alors la soeur d'Asch, Elsaria.
Elsa ! Viens là que je t'embrasse !
Joignant geste et paroles, Della enlaça sa cousine pour lui coller deux baisers, un sur chaque joue.
Puis...

Elsa, je te présente Kéridil, mon fiancé.
Kéri, cher ange, Elsa est la soeur d'Aschériit que vous avez déjà rencontré.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Keridil

avatar

Nombre de messages : 48
Duché/Comté : Orléans
Titre(s) : Duc de Chartres, Vicomte de Montpiepau, Baron de Montpipeau et de Seignelay, Seigneur de Bréméan et de Railly

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Dim 3 Oct 2010 - 11:27

Teuh ! La débandade ! Ils arrivèrent par milliers...ou enfin, cinq à la suite quoi. En effet les Volvent étaient nombreux.
Fort heureusement la première à entrer était connue du Chambellan.
Nabel de Volvent. L'estimée collègue, mais aussi la décriée future nièce par alliance. Alliance qui pour elle s'était un peu faite dans la clandestinité et dont le brun aurait aimé ne point connaître l'existence, du moins au vu de la façon dont il l'avait su. Sa blonde avait piqué un fard ce jour là.
Mais l'autre blonde était seule.

Nabel, merci ! Je suis ravi de te voir. Je m'y attendais cela dit.

A peine eut-il continué que l'Alençonnaise se retrouva avec un enfant dans les bras, elle même dans les bras de son oncle. Et quel oncle !
Frère de Della, c'est bien là que le faux pas était déconseillé. Sacré gaillard de surcroît. Certes son aimée lui avait parlé de ce frère, mais point assez pour s'en protéger. Il savait juste que froid de prime abord, le Renart des Mers avait un coeur gros comme ça |---------|.


Messire, le bon jour… Je suis Godefroy de Volvent

Messire Godefroy enchanté, je suis Keridil d'Amahir

Trouve quelque chose à dire, trouve quelque chose à diiire !

Godefroy, s'il te plait, sois gentil avec Kéridil...

N'est-elle pas adorable ? Bon, pendant quatre seconde le brun se sentit comme un bébé, mais finalement il remercia sa dulcinée du regard, puisque son intervention avait laissé le temps à une nouvelle Volvent d'entrer.
De Bourg de Beaune...ce nom ne lui était pas inconnu et pour cause, Keri l'avait déjà ouï en ces lieux, ce que Della ne manqua pas de préciser. Quelle femme soigneuse, il est chanceux le brun quand même.


En effet ma douce je me souviens votre cousin, j'ose d'ailleurs penser qu'il ne tardera plus.
Damoiselle je suis en tout cas ravi de vous rencontrer. Je suis Keridil, fiancé de votre cousine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://amahir.jdrforum.com/forum.htm
Ascheriit

avatar

Nombre de messages : 40

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Lun 4 Oct 2010 - 16:58

Ascheriit toujours très long à se préparer pour les grandes occasions, arriva avec Meli accrocha à son bras. Il espérait que Meli allait se sentir bien au milieu de tout ce monde que même Ascheriit ne connaissait pas forcément. Ils avancèrent jusqu'au lieu indiqué par la cousine Della. L'homme en question, il l'avait déjà vu, bien qu'un peu jaloux de voir sa cousine au bras d'un autre son sourire lui fit chaud au cœur, il n'avait de mémoire jamais vu Della aussi radieuse et c'était cela l'essentiel et c'est aussi pour cela qu'il se rendait à ce "rendez-vous" car c'était un moment important pour elle.

Le grand brun regardait sa compagne vêtue de la houppelande fraichement réalisé, il était persuadé qu'elle serait de loin la plus belle comme toujours. En entrant dans la salle il repéra sa sœur ce qui était une grande surprise elle qui était censé être partie, il salua les personnes présente et s'approcha d'Elsaria qui était non loin de Della et du ... fiancé. Ascheriit n'avait pas encore assimilé son nom.


Félicitation vous deux. suivit d'un grand sourire.

En revanche son visage se ferma lorsqu'il regarda sa sœur, il lui avait tant dit de faire attention et sa mine plus éteinte que d'ordinaire lui fit rapidement prendre conscience qu'une chose de grave c'était déroulée.

Elsa, comment vas-tu ?
Asche l'a regardait fixement dans les yeux, le regard très dur, le même que son père avait sur les rares tableaux qu'il reste de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Mélisende

avatar

Nombre de messages : 9

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Lun 4 Oct 2010 - 18:00

Mélisende était accrochée au bras d'Asche, non pas pour ne pas se perdre, mais plus pour ce rassurer devant tous ces gens qu'elle ne connaissait pas. Elle le suivait dans ses faits et gestes, et essayait presque de passer inaperçue. Comme toutes les attentions étaient portées à Della et son futur fiancé, ce n'était pas très dur...

Elle salua le couple d'un mouvement de tête en ajoutant:

Bonjour Della et Keridil, ravie de vous revoir, surtout en de si belles circonstances.

Et plus loin, elle revit avec plaisir Elsaria, et avec le sourire, dit:
Bonjour Elsaria. Ravie aussi de vous retrouver. Vous voyez, finalement, je ne l'ai pas trop abîmé, votre frère...

Pour l'instant, tout allait bien, elle n'avait rencontré que des personnes connues. Mais elle attendait la suite avec un peu plus d'anxiété.
Revenir en haut Aller en bas
Nabel

avatar

Nombre de messages : 173
Age : 30
Duché/Comté : Alençon

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Lun 4 Oct 2010 - 23:36

Voilà pourquoi la blonde alençonnaise détestait tant la blonde bourguignonne ! Toujours le bon geste, les bonnes paroles, non pour la mettre en confiance mais bel et bien pour lui pourrir les instants qu'elle met tant de temps à préparer ! Oui esquiver sa famille et les sujets fâcheux, et un art qu'il faut maitriser ! Exemple ?! Soyons fou ! Mariée sans consentement, dans la plus grande discrétion, enfin sans dire mot aux renards surtout, le tout accompagné d'une grossesse fort étrange, non désirée et survenue trop tôt ! Ben rien de mieux que de se planter dans une réunion de famille, genre tout va bien et dans quelques mois revenir avec un bambin dans les bras d'une nourrice et accuser la famille ne pas avoir prit soin d'une des sienne ! Classe ! Enfin bon, là, l'Adorable est bien obligée de mettre de côté son esprit de vengeance quand la Renarde Noire lui fourre dans les bras, une ... un ... truc !
Que le Tout Puissant lui pardonne, mais si déjà elle n'affectionne pas celui qui se cache en elle, ce n'est surement pas pour jouer les nourrices avec une cousine, à peine capable de réaliser quoique se soit !

Froncement de sourcils, moue dépitée, la blonde cherche secours auprès des gens qui l'entoure !


Hé bien Mon Oncle, vous avez là un trésor qu'il vous faut bien garder !

Sourire malicieux, avant de tendre du bout des bras, le paquet à son père ...


Garder le bien précieusement et bien loin de moi surtout ! Je ne serai quoi faire en présence de cette ... cho...fillette dès plus magnifique !


De se débarrasser aussi vite que possible, retour à l'envoyeur comme on dit ! Et de supplier presque du regard la jeune Niria, dans l'espoir que la gamine se taise déjà, et qu'elle la sorte de ce mauvais pas ! Pourquoi est elle venue déjà ? ah oui, Della et Ker ... tsss, non mais je vous jure !
Et alors que la famille arrive encore un peu, espoir de voir peut être Orantes et Tolaine franchir le seuil de la salle de réception, la blonde se perd dans ses pensées, devant ce rassemblement O combien réussi.
Revenir en haut Aller en bas
niria

avatar

Nombre de messages : 3

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Mar 5 Oct 2010 - 8:09

Comtemplage de bidon subitement interrompu par le ruban baveux de Nanaelle. Remontage de petits yeux gris sur le visage de Nabel. Plissement de sourcils indigné devant la moue de la grande blonde, puis petit visage tristounet en voyant Nanaelle passer de bras en bras sans ménagement loin de Victoire, les larmes au bord des yeux et le menton tremblotant.

Nanaelle, elle cassait les oreilles, Nanaelle elle était agaçante, Nanaelle elle bavouillait partout, Nanaelle, elle cassait tout, mais Nanaelle c’était SA Nanaelle à elle ! Et si on embêtait SA Nanaelle ou SA Vitoi, elle sortirait sa dague de bois, comme son père. Et attention ils allaient voir toutes ces grandes jambes! Au jeu du je te fais des croche patte avec, elle était la plus forte !

Les yeux plissés, fulminante de colère, elle se colla encore plus à son père qui avait récupéré sa sœur de justesse avant qu'elle ne fonde en larme, et finalement apaisée.

Regard mauvais sur Nabel, qui elle la regarde avec un drôle d’air. Moue dubitative. Penchement de tête à droite, puis à gauche. Et finalement tirage sur la chemise de son père.


Aa, ouquoi Nael ros vente egade Ia omme ça?

Revenir en haut Aller en bas
Elsaria

avatar

Nombre de messages : 13
Duché/Comté : Bourgogne

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Mar 5 Oct 2010 - 18:03

Elsaria embrassa sa cousine. Malgré les certaines rancœurs qu'elle avait pu avoir il y a quelques temps, elle estimait qu'il était tant de laisser pour aujourd'hui sa colère de côté et de profiter de cet instant pour le bonheur de Della. Puis elle tourna alors son regard vers le "fameux" fiancé. Elsaria n'était pas comme les autres. Les hommes de la famille étaient plus fermés, elle, sans doute encore trop naïve, préférait donner un peu d'aise aux nouveaux venus. C'est donc sans crainte qu'elle s'inclina devant lui et sourit avant de répondre :

Très heureuse de vous rencontrer, Sir Keridil.


Puis son regard se posa sur un petit ange. Une petite fille dont la beauté n'était à n'en pas douter, celle de la jeune femme enceinte qui se trouvait devant Della. Elle ne l'avait jamais vu auparavant. Elsaria s'agenouilla en grimaçant, les douleurs toujours présentes, puis d'une voix calme demanda :

A qui est ce petit ange ?

Elle voulut se tourner vers les Dames mais son regard se porta sur Ascheriit et Mélisende. Tout deux venaient de faire leur entrée comme un couple marié. Cela faisait quelques temps que la jeune Renarde s'était faite à l'idée de devoir "partager" son frère. Désormais elle n'avait plus ce regard d'enfant lorsqu'elle voyait son frère autrefois. Maintenant ce n'était plus elle la première à qui il pensait, ce n'était plus elle, la plus jolie à ses yeux... Mais seul le bonheur de son frère lui suffisait, et ainsi elle avait décidé de vaincre ses angoisses. Elle avait appris à apprécier Mélisende. Elle se releva, faisant de son mieux pour gardant cette grimace, témoin de blessure.


Bonjour Asch, bonjour Mélisende.


Puis s'adressant à sa belle-soeur :

En effet, au vue de ce regard je dirais même que vous l'avez très bien conservé.


Elsaria se mit alors à rire, puis reprenant son sérieux elle regarda son frère. Elle ne baissera pas les yeux, elle répondit :


Je vais bien je te remercie...
Revenir en haut Aller en bas
Ascheriit

avatar

Nombre de messages : 40

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Jeu 7 Oct 2010 - 4:26

Le regard dur d'Ascheriit était passé, même s'il n'était pas convaincu qu'elle allait bien, il lui faisait confiance pour lui dire la vérité. La douceur revint sur son visage, sondant tout de même dans les yeux de sa sœur si cela allait réellement.

Ca me fait plaisir alors que tu ailles bien !

Il s'approchait alors d'Elsaria pour la serrer contre lui et lui glissa à l'oreille:" Je deviendrais quoi si je perdais ma sœur bien-aimée ?"

Après une longue étreinte semi-rassuré par les propos de sa sœur, il regarda sa Mélisende d'amour, tout attendrit qu'il était.

Cela me fait plaisir que vous vous entendiez bien, j'ai eu peur à votre première rencontre que cela se passe mal !

Ascheriit regarda sa cousine avec son fiancé au bras, il gesticulait dans tous les gens ayant une envie soudaine de goûter le vin des vendanges passées.
Revenir en haut Aller en bas
Tolaine_La_Louve

avatar

Nombre de messages : 51
Age : 27
Duché/Comté : Limousin
Titre(s) : aucun

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Jeu 7 Oct 2010 - 21:11

Tolaine adorait recevoir du courrier de sa tante en retard... à croire que tous ses pigeons avaient autant de cervelle que... que quoi au fait ? Un moineau ? Oui cela correspondait très bien à l'intellectuel de ses piafs au cerveau surdéveloppé, ils éprouvaient toujours un mal fou à la retrouver en quelque lieu qu'elle soit, à croire que leur radar pour retrouver les Renarts était défectueux. La voila qui lit à présent le petit mot lui apprenant que Della se fiance, les yeux de la Brune s'écarquillent et relisent plusieurs fois le billet pour être sûr qu'elle a bien tout compris. Hé bien elle n'a pas oublié un seul mot, sortant de sa stupeur, elle se dépêcha de faire sa malle, y mettant ses plus belles houppelandes, la Renarde Brune alla seller sa jument qu'elle s'empressa de monter pour tenter de ne pas arrivée trop en retard même si elle savait parfaitement qu'elle le serait.

La peste soit sur tous les emplumés de sa tantine, si elle écoutait ses pensées, la jeune femme mettrait le feu au pigeonnier afin que tous les volatiles à la direction non assistée soient remplacés par des oiseaux dignes de ce nom et capable de mettre les serres sur le destinataire de leur message. La Louve quitta à regret le duché du Limousin pour prendre le chemin qui la mènerait en Bourgogne, la Brunette rechignait à devoir pousser sa monture un peu plus à chaque fois que celle-ci commençait à ralentir. Elle se pencha sur l'encolure de sa cavale pour lui murmurer : je suis vraiment désolée de t'infliger ce rythme si vif et de ne pas te ménager, mais il faut absolument que nous arrivions à notre tanière très bientôt. J’aurais voulu que nous prenions notre temps mais cela nous est impossible à cause de ce satané pigeon, sur ces paroles, Tolaine tourna la tête vers le zozio perché sur son épaule qu'elle fusilla du regard, il ne manquait vraiment pas d'air celui-là.

Elle posa enfin le pied dans la cour du domaine après une chevauchée qui lui paru interminable, la Sémuroise laissa jument, presque au bord de l'épuisement à un palefrenier très gentil à qui elle recommanda d'en prendre grand soin. La jeune femme se dirigea à la hâte dans la demeure, s'enferma dans une pièce vide pour se changer et se refaire une petite beauté avant de se rendre dans la salle de réception. Adieu braies et chemise ample… elles ont laissé la place à une belle robe rouge, un bustier noir ainsi qu'une fine cordelette assortie à celui-ci pour resserrer le tissu sur sa taille puis elle chaussa des escarpins de la même couleur que sa tunique. Une fois apprêtée avec soin, ses cheveux nattés, regroupés en un petit chignon - faut dire qu'ils n'avaient pas encore retrouvé leur longueur avant qu'elle ne les coupe pour se travestir en homme - elle partit retrouver les membres de sa famille ainsi que son futur oncle…

La Louve fit irruption dans la salle, jetant un oeil aux personnes déjà présentes, elle s'avança afin d'aller saluer sa chère et néanmoins tante "adorée".


Bonjour ma tante, je suis heureuse de vous revoir, elle s’inclina afin d’exécuter une révérence, Enchantée de faire votre rencontre messire, elle esquissa un grand sourire.

Une fois les présentations achevées, la Renarde Brune continua sur sa lancée, inclinant la tête et souriant à chaque personne qu’elle croisait avant d’arriver à la hauteur de Nabel et leur oncle. Elle venait d’assister à une scène des plus divertissantes, sa sœur, tenant à bout de bras un bout de chou, bavouillant au possible pour le rendre à son propriétaire. Ses yeux furent attiré par une autre brunette, plus petite, accroché à la jambe de son père, Tolaine roula de gros yeux rond lorsque la voix de la fillette parvint à ses oreilles :


Aa, ouquoi Nael ros vente egade Ia omme ça?

La jeune Volvent posa un regard inquisiteur sur sa cadette, ses traits se firent moins durs et elle arqua un sourcil devant la mine quelque déconfite de sa Nabnab. Il lui fallait voler à son secours… euh se porter à son secours, elle avait déjà eu l’occasion de connaître les sensations que l’on éprouve lorsque l’on vole. - faut être aller aux épousailles de Nabel pour savoir que Son infâme Grandeur n'a pas épargné son charmant postérieur en la jetant dehors comme une malpropre - De plus elle sentait que c'était un sujet qu'elle ne voulait point aborder pour le moment et qu'elle préférait même tenter de dissimuler à son entourage.

Je suis ravie de vous revoir mon oncle en ce jour faste, et vous aussi ma chère cousine, lança-telle, espérant détourner l’attention sur elle plutôt que sur la question que la pitchounette venait de poser avant d'aller bisouiller sa petite soeur et lui susurrer à l'oreille :

J'espère que ma diversion marchera, si je réussis tu devras me raconter tout en long et en travers, pas de cachotteries envers ton aînée.


Dernière édition par Tolaine_La_Louve le Mer 13 Oct 2010 - 18:34, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lison..

avatar

Nombre de messages : 121
Duché/Comté : Bourgogne

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Ven 8 Oct 2010 - 9:47

Saluant aimablement les arrivants, Lison observait silencieuse, plutôt amusée, les retrouvailles des Renarts, tous aussi rusés les uns que les autres pour se cacher.

Le fiancé, encore timide faisant tout son possible pour sembler détendu.
La présidente de l’Assemblée accrochée désespérément au bras d’Ascheriit.
Tiens ils sont fiancés tous les deux…
Des sourires dissimulateurs, presque forcés entre frère et sœur.
Humm… les Renarts sont ils donc tous aussi jaloux que le mien ? Tant que ce n’est pas cela qui a provoqué le boitement…Oh, une question, faut répondre, pourtant vu la façon donc Niria est accrochée à la jambe de son père, la réponse me semblait évidente.

Sourire poli


Elsaria, je vous présente Niria de Volvent, notre fille ainée.

Elle avait déjà rencontré la jeune femme, mais ne sachant pas si celle-ci possédait sa mémoire éléphantesque, et oui, il faut bien avoir quelques qualités, se présenta à nouveau :

Je suis Lison de Volvent Franchimont, épouse de Godefroy de Volvent.

Sourire à l’intéressé à quelques pas d'elle, et retour à son observation.

Della, resplendissante, sur un petit nuage, Lison avait cru quelques instants à une petite averse en la voyant revenir avec un couple qui semblait être de la famille de Keridil, mais avait rapidement regagnée le septième ciel.
Sa petite Anaëlle, volant de bras en bras, cherchant juste à se rapprocher de sa jumelle, Victoire, qui comme à son habitude restait bien tranquillement dans ses bras, observant avec de grands yeux tous ces visages nouveaux.
Et le petit jeu entre Nabel et Niria... La jeune femme semblait plus que mal à l’aise, et paraissait chercher une échappatoire dans les yeux de sa fille. Peine perdue, Niria était bien la fille de ses parents !
Lorsque Niria questionna son père, celui-ci ne sembla pas entendre, trop occupé à éviter qu’Anaëlle n’attrape un précieux vase pour s’en faire un hochet.
Et voila à présent que c’était au tour de Tolaine d’essayer de capter l’attention de Niria.
Mais enfin, comment une petite tête brune de trois ans peut elle attirer tant d’attentions ?
Intriguée, Lison s’approcha du petit groupe, et ayant été alertée par les regards insistants de Niria sur Nabel, fit lentement glisser son regard sur la jeune femme qui resta quelques instants accroché sur le ventre qui pointait traitreusement.
Elle se mordit la lèvre, mi amusée mi solidaire de cette position délicate, puis passant son regard d’une sœur à l’autre, elle chercha une banalité à dire.


C’est fou comme il y a eu beaucoup d’abeilles cet été, nous n’allons pas manquer de fruits !

Oui ce n’était pas très fin, mais voir Nabel tenter de se dépatouiller était un spectacle dont elle ne se lassait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Nabel

avatar

Nombre de messages : 173
Age : 30
Duché/Comté : Alençon

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Ven 8 Oct 2010 - 19:47

Voilà ! Voilà pour quoi l'Adorable haïssait tant les enfants, et pourquoi même elle vivait si mal le fait d'être enceinte, et ce depuis bien plus longtemps que son ventre ne laissait paraitre !
Si sa grossesse, lui semblait étrange, elle bénissait les vomissement journaliers, qui en la faisant souffrir, lui permettait de ne pas prendre trop de poids. Bien entendu, même si elle n'avait voulu de ce marmot, la blonde chérissait, autant qu'elle le pouvait l'enfant de Louis, bien qu'elle ne douta pas, qu'il y avait un problème, au vue d'une ventre bien trop petit pour autant de mois de grossesse, mais soit, de toute façon elle verrait bien assez tôt le monstre, pour juger de son état de santé ! Mais à l'heure actuelle, petit regard noir pour la cousine, qui du haut de son mètre à peine, venait de la mettre aussi mal qu'elle pouvait ! Saleté de gosses, c'était décider, plus aucun espoir de les aimer un jour !

Et alors que Niria se retourne vers son père, dans l'espoir d'avoir une réponse à une question des plus étrange posée, peut être du à l'apprentissage de la langue, la blonde rosie, rougie, et désespère !
Mais qu'elle ne fut le bonheur de l'Adorable de voir débarquer sa brune de sœur, ne cachant pas à la benjamine sont envie de la secourir ! Dieu soit loué, enfin quelqu'un sur qui elle pouvait compter à l'inverse de sa cousine !

Tolaine ! Quelle joie de te voir ! Si si je te jure, bien plus que tu ne le crois !

Sourire faussement joyeux pour la garce de mini cousine en herbe, renarde après tout, et les yeux pleins de remerciement replongent dans ceux de Tolaine, jusqu'à qu'un rire, discret certes, mais rire quand même ne réponde aux chuchotements de son ainée.

Oui oui, promis, si c'est un succès, je te raconte tout !

Et de se retourner quand la tante par alliance fait son entrée dans le cercle fermé des "mets moi dans la merde et je te rends la pareille ... ou pas".

Lison, quel plaisir de te revoir.

Froncement de sourcils quand le regard de la Franchimont s'arrête sur son ventre, qu'elle encercle de ses bras, pour caché ou pour protéger, allez savoir, geste devenu bien trop habituel.
Décidément, elle aurait peut être mieux fait de décliner l'invitation de Della, ou bien elle aurait du choisir un autre déguisement !
Des abeilles ? hein, mais qu'est ce qu'elle dit !
Sourire aux lèvres, destiné à Lison.

Des abeilles? des fruits ? oui oui surement ! Je pense que nous nous régaleront !
Quelle nouvelle de la branche marine de la famille ma Chère Tante ?!
Revenir en haut Aller en bas
Lexhor

avatar

Nombre de messages : 2
Age : 32
Duché/Comté : Orléans, duché d'Orléans
Charge principale : Se la couler douce
Titre(s) : Duc d'Alluyes, Baron d'Auneau, Seigneur de Pléaux, de Saint-Denis-Les-Ponts et de Villeneuve l'Abbé

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Dim 10 Oct 2010 - 9:30


Après un baiser volé par son épouse, qui lui avait tire un léger rire, juste avant de pénétrer en la grande salle, les deux époux emboitèrent le pas du fiston et entrèrent ainsi dans la danse. Ils constatèrent qu'ils étaient loin d'être les premiers. L'émulation était là et Della et son fiancé était aux prises de la famille de Volvent.
Le Duc en était amusé. Kéridil s'en sortait plutôt bien en bon diplomate qu'il était.
Lexhor et Naluria s'étaient contentés de sourires et d'inclinaisons de buste pour saluer tous les présents. Une discrétion peu habituelle dont le seul but était de préserver, pour le moment, leur fils. Il faut dire également que tout ballait très vite et qu'ils avaient du mal à tout comprendre. Notamment les liens de parenté...
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   Dim 10 Oct 2010 - 11:57

Ah, la famille !
Ces plaisirs !
Ces joies !
Et ses emmerdes...

Della était rayonnante, toujours confortablement assise sur son petit nuage rose, elle accueillit avec chaleur la soeur de l'autre, c'est à dire Tolaine.
La Renarde Noire espérait que celle-ci ne lui en voulait pas trop d'avoir interdit le mariage de Nabel avec l'Apéro-trop-fier-de-lui.
Il fallait souligner que depuis l'enterrement de Désiré où les trois Renardes s'étaient évitées de façon cordiale, Della n'avait plus jamais reparlé de cet épisode ni avec l'une ni avec l'autre. Mais elle se doutait qu'il devait rester un abcès quelque part à ce sujet.

Il manquait encore quelques personnes...et notamment le témoin de la future épousée qui, convié à la fiesta, avait accepté avec grand plaisir ! Celui-là ne ratait pas une occasion, d'ailleurs. Il semblait absolument ravi du mariage annoncé ce qui, dans un premier temps avait inquiété Della avant qu'elle n'oublie bien vite cette petite curiosité pour se relancer à corps perdu dans la préparation du dit mariage.

Un sourire à gauche, un sourire à droite...un regard content au milieu et un autre vers la porte, à guetter les retardataires.
D'ailleurs, où étaient la famille d'Euphore ? Pourvu qu'ils ne se soient pas perdus en route ? Ce n'était pas vraiment facile à trouver ce patelin, après tout...Un autre regard, un peu inquiet celui-là vers son cher Ange et...comme une drôle d'impression lorsque les yeux bleus passèrent sur Nabel...Wawouh ! Etait-elle devenue boulimique depuis que son mariage avait été annulé ? Rholala...il faudrait que Della lui parle de sa taille, on aurait pu croire qu'elle était...et c'est là qu'on regrette de ne pas être fille de péquenot...Oui, à ce moment précis où enfin, le sou tombe et qu'un petit "Cling" se fait dans le cerveau embrumé par le bonheur, on aimerait tellement être d'une famille de gueux. Mais on est fille de bonne famille, pire même, on est chef de cette bonne famille et on est en train de présenter cette bonne famille à la famille de son fiancé...et on sent son sang se glacer, se figer dans les artères avant de se mettre à bouillir et à faire trois tour sans s'arrêter et les tempes brûlent et la gorge s'assèche et on se mord très fort la langue pour ne hurler sa rage...Et on aimerait se pencher vers son fiancé, l'air de rien :
Cher Ange, voulez-vous bien m'excuser un tout petit moment...? Et on voudrait sans attendre la réponse empoigner fermement mais discrètement le bras de la blonde nièce qu'on traînerait hors de la pièce pour la gifler et lui rappeler que les bâtards finissent au fond du puits ! Mais comme on est de cette belle et bonne famille des Volvent, alors, on ne fait rien de tout ça, on ravale la boule de colère qui montait le long de la gorge et on se promet de tirer cette affaire au clair avant la fin de la journée...le tout en gardant le sourire et surtout, en tenant serrée la main de son cher Ange, histoire d'y puiser assez de force pour tenir le choc.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une sauterie entre familles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une sauterie entre familles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baronnie de Seignelay :: Fief de Beaumont :: Château - Demeure Familiale :: Aile Est :: Salle de Reception-
Sauter vers: