AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 On lui donnerait le bon dieu sans confession

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Dim 21 Fév 2010 - 18:20

Plusieurs jours après que Godefroy fut devenu Seigneur, plusieurs jours après la promenade dans les vignes donc.

Il me fallait bien m'y résoudre.
Depuis des jours, je disais qu'il me fallait aller me confesser.

Ce fut donc ce matin.
A peine éveillée, cette envie, ce besoin me prit au coeur et au corps.
Je ne pouvais plus reculer !
Le tête à tête avec le Très Haut était venu...

Après un lever habituel, un repas costaud et les ordres donnés aux gens de Beaumont, je m'emmitouflai dans une large cape bien chaude bordée d'un col de fourrure en renard. Hé oui...Renart - renard oblige.

Je sors, Aelis. Veille à ce que tout tourne bien en mon absence. Je serai de retour fin de matinée.

Aelis dut me répondre mais je ne l'entendis pas. La porte claqua et je m'en allai vers la chapelle.

Elle n'était pas loin, cette chapelle, trop proche même...le chemin me parut bien court. Tellement court que je fis d'abord le tour complet de la dite chapelle, histoire de voir si aucun malfrat n'avait commis d'actes odieux...Enfin, ça, c'est ce que je me trouvai comme excuse.

Une fois devant la porte, je secouai longuement, très longuement, ma cape ourlée de neige. Pour ne pas salir la chapelle, évidemment.
Puis, j'ôtai mes mitaines et soufflai sur mes doigts, pour les réchauffer.
Puis...je tapai mes pieds pour évacuer la neige accumulée sous mes bottes.
Puis...à court d'arguments, je poussai la porte en même temps qu'un soupir profond...

Alors, je remontai l'allée et allai allumer un...deux...trois...quatre cierges. Il n'y en avait plus. Pas moyen d'en allumer d'autre. Bien entendu, pour chaque cierge, je fis une prière...longue prière. Et je récitai autant de Credo que de cierges.
Puis, à nouveau, à court de choses à faire, je me rendis devant la porte du confessionnal.

Avec, l'espoir que Tristan ne serait pas là.


Toc toc.
Tristan ? Tu n'es pas là ? C'est pas grave...
Et j'étais prête à repartir...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tristan_du_cost
Chapelain des Renarts
avatar

Nombre de messages : 119
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Diplomé du Séminaire Archidiocésain de Lyon

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Dim 21 Fév 2010 - 21:04

Tristan s'était assoupi dans le confessionnal. Il faut dire que les fidèles n'étaient pas très nombreux.
Il fut tiré de ses songes par des petits coups secs, suivi de l'annonce de Della. Il fut d'autant plus surpris que Della le tutoyait, comme un ami ... ou bien comme un domestique. Comment répondre ? Par tu ou par vous ?
Tristan rougit un peu de s'être endormi, comme s'il était pris en faute, mais heureusement on ne pouvait pas le voir derrière la grille.
Pour ne pas commettre d'impaire, il préféra choisir le vouvoiement.


Entrez Della, entrez. Mettez vous à genoux et prions ensemble.
Sachez que le Très-Haut est misericordieux, qu'il saura vous écouter et pardonner tous vos péchés si vous êtes sincère. Ce n'est pas à moi que vous allez parler, mais directement au Très-Haut par mon intermédiaire.
Votre confession sera secrète et je l'oublierai dès que vous aurez quitté ce confessional.
M'avez-vous bien compris ? Etes-vous prête ?


Sans attendre la réponse de Della, Tristan enchaîna.
Mon Dieu, toi qui connais si bien tes enfants, écoute la voix de ta fille Della qui s'adresse à toi. Soulage là du poids de ses péchés et conduis là vers ta lumière.

Puis s'adressant à Della.
Allez_y, parlez sans crainte.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Dim 21 Fév 2010 - 21:24

Entrez Della, entrez.

Grrr...Trop tard ! J'étais prise au piège !

Oui oui, voilà, j'entre...En fait de rentrer, je me glissai dans le confessionnal, espèce d'armoire à linge, et du mieux que je pus, enroulée dans ma cape, je me mis à genoux.

Sachez que le Très-Haut est miséricordieux, qu'il saura vous écouter et pardonner tous vos péchés si vous êtes sincère.
Même pas moyen de ne pas tout dire, alors ?

M'avez-vous bien compris ? Etes-vous prête ?
J'allais dire que non mais...je n'en eus pas le temps. Tristan continua.

Allez-y, parlez sans crainte.
Ben tiens, comme si c'était facile !
Non mais, j'aurais aimé le voir, moi, le Tristan, à ma place.

Euh...Oui en fait...euh...
Voilà...c'est à dire que...

J'aurais bien pris un petit verre de vin, moi...

Bon, fallait que je me lance.


Euh...oui....donc...
Me lancer oui, mais pas trop vite.

Puis, j'étais mal à l'aise, dans cette armoire, ma cape me tenait trop chaud, pour le coup et je n'arrivais pas à remuer tant c'était étroit. D'un mouvement d'épaule, je dégageai le haut de mon cou, faisant glisser le col de fourrure sur les fameuses épaules.


Fait chaud, dites donc, ici...
Je m'éventai d'une main.
Oui, donc, où en étions-nous ?

Je tendis un peu le cou pour tenter d'apercevoir Tristan à travers le grillage.
Vous avez plus de place que moi, vous ! C'est pas juste, ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tristan_du_cost
Chapelain des Renarts
avatar

Nombre de messages : 119
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Diplomé du Séminaire Archidiocésain de Lyon

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Mar 23 Fév 2010 - 18:08

Tristan sourit devant l'embarras de Della.
Ah, elle en menait pas large, la Dame de Railly. Elle était beaucoup moins fière et beaucoup moins hautaine que dans les salons de la chancellerie ou au bras du Baron d'Arquian.
Tiens, en parlant du baron, il faudrait lui rappeler qu'un passage au confessional ne lui ferait pas de mal.
Mais c'était le tour de Della, et Tristan prit pitié d'elle.


N'ayez crainte, tout se passera très bien. Vous n'êtes pas au tribunal. Vous êtes devant votre Père, le Très-Haut.
Il est très heureux de vous voir entrer dans sa maison et n'attend que votre sincère repentir.
Je vais vous aider.
Pensez d'abord à cette dernière semaine :
Avez-vous méprisé quelqu'un ? Lui avoir voulu du mal ?
Avez-vous volé votre prochain, pas forcément directement, mais en le spoliant d'un bien, d'un revenu ?
Avez-vous causé du mal à une personne ? Avez-vous nuit à la réputation de quelqu'un ? Avez-vous freiné l'ascension d'un tiers ?
Avez-vous refusé de rendre service alors que vous étiez en mesure de le faire ?
Avez-vous préféré vous addoner à vos loisirs plutôt que d'aller à la messe ou de prier ?

Puis sur une période plus grande, avez-vous commis des péchés plus importants ?
Avez-vous tué ? Aussi bien moralement que physiquement ?
Avez-vous approché un homme d'un peu trop près ?
Avez-vous eu des pensées malsaines, des rêves lubriques ?
Avez-vous eu l'intention de faire passer votre carrière, votre renommée avant le service du Très-Haut ?
Avez-vous des penchants égoïstes qui vous conduirait vers un mariage de raison au lieu d'amour ?
Avez-vous pris des décisions contraires au règles d'amour et d'amitié pour servir des désirs de puissance et d'argent ?

Prenez votre temps et méditons cela ensemble.


Tristan avait joint les mains en signe de prière et faisait la liaison directe entre Della et le Très Haut.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Mar 23 Fév 2010 - 19:30

Si et je dis bien "si", j'avais eu la liste évoquée par Tristan sous les yeux, ça aurait donné ça :
    Pensez d'abord à cette dernière semaine :
    Avez-vous méprisé quelqu'un ? Lui avoir voulu du mal ? ==>> La semaine dernière, non.
    Avez-vous volé votre prochain, pas forcément directement, mais en le spoliant d'un bien, d'un revenu ? ==>> La semaine dernière, non.
    Avez-vous causé du mal à une personne ? Avez-vous nuit à la réputation de quelqu'un ? Avez-vous freiné l'ascension d'un tiers ? ==>> Oui...oui, j'ai freiné l'ascension d'un tiers et nuit à sa réputation. Mais pour le bien de la Bourgogne ! Ca change tout !
    Avez-vous refusé de rendre service alors que vous étiez en mesure de le faire ? ==>> Euh...non, c'est pas mon genre, ça.
    Avez-vous préféré vous adonner à vos loisirs plutôt que d'aller à la messe ou de prier ? ==>> Prier dans les vignes, ça compte, ça ?

    Puis sur une période plus grande, avez-vous commis des péchés plus importants ?
    Avez-vous tué ? Aussi bien moralement que physiquement ? ==>> Directement, non mais...j'ai envisagé de faire tuer quelqu'un, oui. D'ailleurs, j'attends une réponse à propos de...Oui non, rien.
    Avez-vous approché un homme d'un peu trop près ? ==>> Juste pour l'émoustiller un peu. Oui bon d'accord, m'émoustiller moi aussi. Rhooo...Mais rien de mal, hein !
    Avez-vous eu des pensées malsaines, des rêves lubriques ? ==>> Par rêve lubrique, qu'est-ce qu'on entend ? Si c'est...oui, c'est ça, crénom...Oups, pardon. Disons que...enfin, c'est à dire que justement, c'est un peu pour ça que je suis là...C'est à dire que depuis que ma cousine m'a raconté ce que pouvait être le devoir conjugal, ma foi, il m'arrive de me dire que...ceseraitbiend'essayermaisquejepeuxpasavantlemariage. Ouf, c'est dit.
    Avez-vous eu l'intention de faire passer votre carrière, votre renommée avant le service du Très-Haut ? ==>> Abandonner lâchement le Séminaire parce que je suis au Conseil, ça vaut des mauvais points ?
    Avez-vous des penchants égoïstes qui vous conduirait vers un mariage de raison au lieu d'amour ? ==>> Moa ??? No...Oui ! Oui et oui !
    Avez-vous pris des décisions contraires au règles d'amour et d'amitié pour servir des désirs de puissance et d'argent ? ==>> Si on ne tient pas compte du mariage arrangé pour raisons d'affaires, non.


Mais ce n'est pas comme cela que ça se passa.
Non, ce fut bien pire.
Au fur et à mesure que le Chapelain parlait et que je répondais, mentalement, à ses questions, je me sentais rapetisser jusqu'à ne plus dépasser de la tige de mes bottes.

Et je commençai à m'inquiéter.
Tout cela était-il écrit quelque part, dans un grand livre, auprès du Très Haut ? Est-ce que vraiment une si horrible femme ? Allais-je vraiment finir sur la Lune auprès de la Créature Sans Nom ? Tout ça parce que simplement, je tentais de garder la tête hors de l'eau et que je menais une vie publique et politique et que je veillais aussi au grain familial et que je ne voulais surtout pas que les miens souffrent ?
Ciel...mais qu'étais-je devenue ?
Et Eldwin qui me voyait de là-haut, que pensait-il de sa soeur ?

Alors, bien que cela ne m'arrive quasiment jamais et seulement quand je suis seule, au fond de mon lit, je sentis de grosses grosses larmes couler de mes yeux et rouler sur mes joues...dépitée.

Je cherchai au fond de mon escarcelle, un mouchoir avec lequel je tentais vainement de retenir le flot de la tristesse et de la honte.
Et entre deux sanglots, je répondis à Tristan :

Je...je n'ai...je n'ai pas voulu...pas voulu devenir...aussi méééééééééééchante...Pardon ! Ô pardon !
Et je reniflai un grand coup avant de reprendre, déjà un peu rassérénée :
Tout ce que j'ai fait, en bien comme en mal, je l'ai fait pour ma famille et pour la Bourgogne...Est-ce donc si grand péché que de vouloir que les siens soient bien et que notre Duché soit en sécurité ?
Et les larmes revinrent, torrent cette fois-ci...
Tris...Tristan, au nom du Ciel, par pitié, aidez-moi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tristan_du_cost
Chapelain des Renarts
avatar

Nombre de messages : 119
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Diplomé du Séminaire Archidiocésain de Lyon

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Ven 26 Fév 2010 - 14:18

En entendant la belle Della qui hoquetait de chagrin, Tristan fut très ému.
Il sortit du confessionnal et vint la relever. Puis, passant un bras autour de sa taille, il lui proposa une promenade.

Venez, allons marcher un peu. Cela vous fera du bien de prendre l'air. Ce n'est pas très orthodoxe, mais la confession est tout de même valable.

Tristan et Della sortirent de la chapelle, en silence. Tristan s'arrêta, prit un mouchoir de soie et tamponna soigneusement le visage de Della pour sécher ses larmes.
Elle était tout près de lui, elle était ravissante avec ses yeux de biche aux abois. Elle était devant lui, sans défense. Il ne lui fallait qu'une seconde pour embasser son cou, ses épaules ...
Il lui fallut faire un effort particulier pour se contrôler et ne pas commettre l'irréparable.

Tristan rompit le silence.

Ma fille, votre Père le Très-Haut vous écoute et est très sensible à votre confession.
Tristan se demandait tout de même si Della n'usait pas de son charme pour l'attendrir et obtenir une absolution à peu de frais. Ah que les femmes sont belles, méchantes et cruelles.
Il continua.
Mais il ne sert à rien de pleurer. Il fallait y penser avant. Agir pour vous et votre famille témoigne d'un esprit égoïste qui ne vous grandit pas. Quant à mettre la Bourgogne en sécurité ... laissez moi rire.
Comment pouvez-vous combattre un ennemi qui est lui-même une créature du Très-Haut ? Comment pouvez-vous vous ériger en justicière ? Avez-vous déjà oublié ce que vous aviez appris lors de votre pastorale ?
Et puis, vous êtes suffisamment bien placée pour savoir que la violence ne résout rien. Laissons faire les chancelleries, c'est leur travail.


Quel moment merveilleux. Il avait Della pour lui tout seul, et elle écoutait en petite fille prise le doigt dans le pot de confiture.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Ven 26 Fév 2010 - 17:41

Le bras de Tristan autour de ma taille me fit l'effet délicieux d'un vent de printemps. Je le remerciai d'un regard accentué d'un petit sourire mouillé de larmes.

Sa présence, tout proche de moi, son sourire et regard à lui, si rempli de compassion séchèrent mes larmes tout autant que son mouchoir.

Là, dehors, l'air était frais mais le ciel clair amenait les signes avant coureurs du printemps.
Et j'écoutai Tristan et ses sages paroles.
Aussi sages que lui, aussi douces que lui, que sa main que je venais d'agripper.

Tout cela est pourtant vrai, Tristan. Je n'agis pas en voulant du mal aux autres...Enfin, pas souvent, pensais-je. Mais le monde dans lequel j'évolue m'oblige à faire des choix, pas toujours simples. Tenez, la sécurité de la Bourgogne, par exemple. Que feriez-vous si vous saviez qu'un homme qui veut du mal à notre belle province tentait de se faire engager dans une institution bourguignonne pour en profiter ? Je plantai mon regard dans celui de Tristan, an attendant qu'il soit d'accord avec moi...Et ma famille...Ai-je le droit, en tant que chef de famille, de la laisser sans assurer l'avenir de chacun des Renarts ? Je battis des cils, pour empêcher de nouvelles larmes de venir troubler mon regard, ce qui eut un effet "papillon". Et je ne suis pas violente...jamais ! Ah ça, non, jamais...Envisager de faire tuer quelqu'un, c'était violent, mais ce n'est pas moi qui le tuerais...donc...Tristan...Un sourire angélique s'étira...Guidez-moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tristan_du_cost
Chapelain des Renarts
avatar

Nombre de messages : 119
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Diplomé du Séminaire Archidiocésain de Lyon

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Ven 26 Fév 2010 - 21:00

Della avait de la ressource. Au lieu d'écouter et de suivre les paroles de son chapelain, elle objectait, elle interrogeait.
Citation :
Que feriez-vous si vous saviez qu'un homme qui veut du mal à notre belle province tentait de se faire engager dans une institution bourguignonne pour en profiter ?

Tristan s'arrêta et regarda Della dans les yeux. Il aurait pu s'y noyer tant ils étaient clairs et semblaient innocents.
Della, comment voulez-vous qu'un homme seul renverse notre Duché ? Sorane la Duduche n'est certes pas très futée, mais elle saura tout de même écarter ce danger.
Vous sous estimez les forces de la Bourgogne et celles de nos alliés.
Et puis, il y a la prière. Avez-vous demandé à votre Père le Très-Haut de vous guider ? De vous conseiller ?
Priez, longuement et tous les jours. Vous ressentirez alors la sérénité, la paix dans votre âme.


Mais à part ceci, il doit bien y avoir d'autres péchés que vous ne m'ayiez contés, n'est-ce pas ?

Tristan reprit sa marche lente, entraînant Della par son bras qui entourait sa taille, et regardant le sol pour ne point trop l'intimider.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Sam 27 Fév 2010 - 14:45

Je haussai les épaules lorsque Tristan tenta de minimiser mes efforts pour la Bourgogne.
Qu'en savait-il, lui, de ce que nous voyons tous les jours, confrontés à la politique ? Non mais !

Je décidai donc de ne pas insister, et lui fit un sourire un peu trop forcé, espérant qu'il s'en contente.

Mais lorsqu'il continua, insista même sur "d'autres péchés", je me renfrognai et même son bras passé autour de ma taille ne me réconforta pas.
Mon pas ralentit et Tristan me tira un petit peu, pensant sans doute que j'étais fatiguée. Mais non, j'étais seulement très très ennuyée.

Alors, il fallut bien se lancer.

Hé bien...vous avez parlé de...de pensées...
Un hoquet, provenant de mon chagrin précédent, me secoua, venant rappeler à Tristan que j'étais une personne sensible.
Je...j'ai été en présence d'un homme qui...Je m'arrêtai, cherchant les mots, le courage de les dire aussi. En présence d'un homme qui a éveillé en moi une sensation inhabituelle, quelque chose qui...qu'il faut que je maîtrise...ça me donne l'envie qu'il me serre dans ses bras, qu'il me parle, qu'il me regarde...Et j'ignore comment faire pour que ça n'arrive plus. Et je respirai, un grand coup, après cet effort de parler ainsi à mon Chapelain, mon confesseur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tristan_du_cost
Chapelain des Renarts
avatar

Nombre de messages : 119
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Diplomé du Séminaire Archidiocésain de Lyon

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Sam 27 Fév 2010 - 15:18

Tristan haussa les sourcils.Eh bien, ma foi, il ne s'agit pas là d'un péché. Je crois que vous avez rencontré le grand amour.
A vous de vérifier que vous avez toujours cette même attirance et puis épousez-le.
Quoi de plus naturel ?


Tristan et Della avit terminé le tour de la chapelle et ils rentrèrent à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Sam 27 Fév 2010 - 15:37

Il me fallut retenir le rire qui menaçait à remplacer les larmes.
Le grand amour...Ciel, si seulement il savait, le pauvre Tristan...

Tiens, d'ailleurs, je choisis de le lui dire.

Nous sommes toujours bien en confession, là, Tristan ?
Parce que je vais vous dire, je ne le dirais qu'au Très Haut.
Je secouai la tête doucement tandis que nous entrions à nouveau dans l'édifice religieux.
Non, Tristan, ce n'est pas le grand amour, il n'est pas question d'amour mais seulement d'attirance...et oui, il y aura un mariage avec cet homme mais... Je me mordis la lèvre inférieure, sachant que j'allais encore dire quelque chose qui allait fâcher Tristan et le Très Haut...il ne s'agira que d'un mariage qui nous arrange bien tous les deux. Et cela même s'il y aura des sacrifices.
Je remontai l'allée et vins me poster devant l'autel, les yeux rivés sur les vitraux représentant une scène de la vie de Christos, évitant de croiser le regard de mon confesseur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tristan_du_cost
Chapelain des Renarts
avatar

Nombre de messages : 119
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Diplomé du Séminaire Archidiocésain de Lyon

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Dim 28 Fév 2010 - 15:45

Tristan ne répondit rien. Il leva les yeux vers son Père en cherchant une réponse qui ne vint pas.
Il invita Della à rejoindre le confessional.

Venez, terminons cette confession.

Tristan reprit sa place et Della s'agenouilla à nouveau.

Ma chère amie, réflechissez bien aux avantages matériels que vous en tirerez de cette union arrangée. Car les choses terrestres ne durent pas.
Enfin, je ne peux rien dire, il n'y a rien de très répréhensible. Mais vous risquez de passer à côté de l'Amour, le vrai. Et il sera alors trop tard.

Tristan prit un instant de silence pour se concentrer et termina la confession.

Ma fille, je vous pardonne tous tes péchés au nom du Très-Haut. Vivez maintenant dans la lumière comme ces cierges que vous avez allumés.
En pénitence, vous irez travailler 7 jours à l'église du village et vous porterez cette banderole pendant 7 jours également.



Voilà, Della, votre esprit est maintenant libéré.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   Dim 28 Fév 2010 - 19:08

Mais vous risquez de passer à côté de l'Amour, le vrai.

S'il savait...s'il savait, Tristan, mon Chapelain, mon confesseur, mon ami...s'il savait que je l'avais connu l'Amour, le vrai.
Et s'il savait aussi que pour la famille, je l'avais abandonné, cet Amour...
Il ne pouvait pas savoir. Il ne le saurait jamais.

Je ravalai de nouvelles larmes, bien plus tristes, celles-ci et j'écoutai les paroles salvatrices.
Et j'acquiesçai...

Amen.

Je restai encore quelques instants puis, j'allai m'agenouiller devant un petit autel dédié à saint Hubert, pour prier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On lui donnerait le bon dieu sans confession   

Revenir en haut Aller en bas
 
On lui donnerait le bon dieu sans confession
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baronnie de Seignelay :: Fief de Beaumont :: Terres de Beaumont :: Chapelle Saint-Hubert :: Confessional-
Sauter vers: