AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Confidences entre Renarts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Dim 3 Jan 2010 - 23:42

[ Après la messe, entretien avec Della ]

Apres avoir rapidement arpenté le chemin entre la chapelle et le château, Severin avec Della a son bras traversa rapidement le hall et prit le chemin de ses appartements ou il trouva Maturin attendant ses instructions du jour.
Le soleil était deja levé et une lumière agréable éclairait la pièce plus ou moins impersonnelle.
Il se débarrassa de sa cape pendant que Maturin aidait Della a s'installer dans le petit salon emménagé.

Il regarda le domestique et s'adressa a lui d'une voix claire .


- Cours donc en cuisine nous rapporter un bon vin chaud, je sais que Della en meurs d'envie...

Il échange avec sa cousine un regard amusé et poursuit.

- Ne traine pas et rapporte un peu de charcuterie, que nous ne buvions pas le ventre vide!

Le domestique parti, il se dirigea vers une malle dont il sortit une cassette qu'il rapporta et posa sur la table la faisant glisser vers Della avant de s'asseoir en face d'elle.

- Tiens voici ce que je t'ai rapporté ceci du Monastère ou j'ai passé une partie de mon enfance, j'y ai rendu visite a mon tuteur, le père abbé Hubert...

La cassette contenait des parchemins, ou recopiés a la main figuraient des textes anciens tirés de certains livre des vertus cachés au public. Sa cousine saura certainement apprécier cela. Il y avait également un chapelet au bout duquel pendait un crucifix en argent.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maturin

avatar

Nombre de messages : 57

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Dim 3 Jan 2010 - 23:47

Apres le départ précipité de mon maitre pour la messe, je profitais du calme dans la demeure pour mettre de l'ordre et attendre sagement son retour.
Je ne tardais a le voir arrivé avec dame Della que je m'empressais de débarrasser de sa cape ou brillait encore quelques flocons de neige.
Elle devait être gelée la pauvre.
Je m'appliquais a l'aider a s'installer dans le petit salon ou mon maitre recevait rarement et je m'empressais de remettre des buches dans l'âtre, il ne fallait pas que le chef de la famille prenne froid.
Lorsque mon maitre s'adressa a moi je devinais aisément qu'il était de bonne humeur, ce qui me mit moi même d'humeur guillerette.
J'écoutai avec attention avant de suspendre leurs capes au porte- cape et disparut en vitesse en direction des cuisines ou il me fallait me hâter.
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Lun 4 Jan 2010 - 8:20

Hmmm...Severin était bien installé. Beaumont était décidément exceptionnel.

Je pris place, confortablement, me réchauffant des frimas de l'hiver.

Severin était un de mes cousins proches.
Asch et lui devaient être les seuls à pouvoir prétendre à me connaître un peu plus que les autres.
Je l'observai. Il était devenu un bien bel homme et je m'étonnai sur le coup qu'il ne fût pas marié ou fiancé. N'importe quelle jeune fille l'aurait trouvé à son goût.
Mais, n'avais-je pas, moi aussi, pris la décision de ne plus aimer ?
Et si Severin avait fait de même ?
C'était le genre de chose qu'on n'aimait pas trop partagé...

Je fus émerveillée par la beauté du coffret que mon cousin me donna à ouvrir.
Le travail de marqueterie était absolument superbe et les dorures rehaussaient magnifiquement la qualité de l'ensemble.
Après un regard vers Severin, j'ouvris le trésor.
Avec précaution, je manipulai les vélins anciens...et j'en restai...sur le séant.

Mais...c'est absolument extraordinaire, Severin...c'est un vrai trésor.
Je parcourus quelques écritures, me rendant compte que ces textes étaient aussi dangereux que beaux.
Si certaines personnes savaient que tu détiens ça...
Et...tu dis que c'est pour moi ???


J'étais ravie et terriblement gênée par la valeur de ce cadeau inestimable.
Tu es merveilleux, Severin...
Oh oui, il l'était, merveilleux et bien plus encore.
Je saisis alors le chapelet et en lissai quelques perles.

Sais-tu à qui il appartenait ?
Peut-être un homme célèbre...?

Il n'en fallait pas plus pour m'emmener dans des rêveries sans fin...et si ce chapelet avait appartenu à un saint ? Ou un cardinal célèbre ou au Pâpe ?

Je souris à mon cousin, heureuse d'être en sa présence.


Alors...es-tu content d'être à Beaumont ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Lun 4 Jan 2010 - 20:50

Un sourire satisfait ne quittait pas son visage alors qu'il s'installait enfin en face d'elle triturant du bout des doigts le crucifix qu'il portait lui même autour du cou.
Il fut content et pas surpris que Della sache apprécier le contenu de la cassette.


- C'est effectivement d'une certaine valeur... et c'est tout a toi... je sais que tu sauras le conserver comme il se doit .


Il sourit en la regardant toujours. Il adorait parcourir les monastères a la recherche de textes de ce genre, cachés pour un obscurantisme imbécile qui interdisait la connaissance a commun des mortels. heureusement il avait quelques soutiens et relations dans ce monde la et cela lui permettait d'être admis la ou même de plus hautes personnalités ne pourraient être admises.

Il sourit suivant des yeux le parcours de ses doigts sur les perles fine du chapelet comme s'il pouvait en apprécier lui aussi le toucher. Alors qu'elle le questionnait sur l'appartenance du chapelet avec une exaltation qui lui était toute propre, il décida de laisser planer le mystère et garda un silence calculé. En effet il se voyait mal lui dire qu'il s'agissait de pièces fabriquées au sein du monastère destinées a la vente. Cela avait peu d'importance finalement...


- hum eh bien on ne m'a pas dit avec exactitude l'origine de ce bijou... j'imagine qu'il a été consacré et béni par une haute autorité aristotélicienne...

Il marqua une nouvelle pose toujours en regardant Della, ses longs cheveux blonds, ses yeux. Elle était une bien belle demoiselle, et cela était normal pour elle de se marier... Mais pourquoi n'en parlait elle pas? Était ce son rôle de chef de la famille qu'elle faisait prévaloir?
Il se laissa surprendre par sa question.


- Je suis très content d'être a Beaumont oui.. c'est une bien belle idée que tu as eue de réunir la famille...

Il sourit et porta son regard vers la fenêtre.

- Je suis un peu las des voyages, et maintenant que j'ai retrouvé... Oderay, je songe a prendre un pied a terre a Sémur, ainsi je pourrai rester pas très loin...

Il reporta son regard sur la blonde demoiselle et se fit plus intense.

- Et toi ? Entre la famille, Beaumont , tes occupations chez ta protectrice, ton nouveau fief...trouves tu le temps de penser un peu a toi ?


Il ne lui parla pas encore de ce qu'il avait surpris plus tôt a la messe et préférait y aller subtilement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Maturin

avatar

Nombre de messages : 57

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Lun 4 Jan 2010 - 21:30

Je m'étais dépêché autant que possible me précipitant en cuisine ou je n'eut pas le plaisir de trouver ma tendre aelis. Elle devait certainement faire les chambres. Aidé de la vieille gouvernante, je préparai un plateau avec le vin et les cochonnailles demandées et me dépêchais de revenir sans en mettre tout partout. Je frappais quelque coups avant d'entrer et poser sur la table le plateau dans le plus religieux des silences pour que mon maitre ne me décoche pas un de ces regards assassins dont il avait le secret.
Je servis tout d'abord dame Della, puis ensuite mon maitre en prenant soin de laisser le pichet a portée pour qu'ils puissent se resservir.
Je pris l'initiative de rajouter une petite buche qui craqua doucement puis je m'éclipsais en laissant la porte legerement entrouverte pour me laisser aller a ma passion pour l'indiscrétion...
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Mar 5 Jan 2010 - 17:05

L'arrivée de Maturin fit diversion. Je lui en fus reconnaissante et lui adressai un remerciement des plus vifs.

Lorsqu'il fut parti, j'attrapai un morceau de jambon fumé et un gobelet de vin. Ah, satané péché mignon que ce vin ! Enfin, mignon...soit, passons.

Je souris à Severin, avec une certaine tendresse, celle d'une parente pour un parent apprécié.
Mais ce fut d'un air que je voulais désinvolte que je lui répondis.

Tu sais, moi...Ma passion, ce sont les vignes. Que serais-je sans elles ?
Ici, je peux donner libre cours à cet amour.


Je portai le verre à mes lèvres et m'enivrai déjà de l'odeur sucrée et épicée du breuvage.
Le goût en était subtile et une saveur un peu piquante se fit sentir...un délice !
D'ailleurs...je me demande comment je vais faire au printemps. Je compte m'installer à Railly, j'y suis presqu'obligée mais...je pense que je séjournerai autant ici que là-bas. Godefroy n'y connait rien en vigne et encore moins en vin !
Je souris...Il boirait du vinaigre, il ne s'en apercevrait pas. Je le vois mal prendre les caves et les vignobles en main.
Mon doigt fit le tour du haut du verre et l'air de rien :
Toi, tu connais le métier de viticulteur ? Une idée venait de germer...peut-être...puisque Severin parlait de rester à Beaumont ou dans les environs...C'est dans la famille depuis pas mal de générations même si les deux dernières avaient un peu laissé tomber.

J'étais bien et je profitais pleinement de ce moment passé avec mon cousin, je m'installai plus confortablement encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Mar 5 Jan 2010 - 18:43

Della ou l'art de détourner la conversation,. Il sourit en coin et la regarde toujours alors qu'elle attrape le bol de bon dont l'odeur vient lui chatouiller les narines.
Il en profite lui aussi pour saisir un gobelet et pour ne pas pour le ventre vide il pique également un bout de saucisson qu'il mâche délicatement en écoutant sa cousine. Le sourire ne le quittant pas, chose qui était rare il regardait toujours la jeune femme avec amusement.


- Il est normal que tu prennes possession de ton nouveau fief, je ne doute pas que Beaumont pourra rester entretenue... J'ai lu bien des ouvrages sur la vigne et la viticulture et j'avoue aimer le bon vin. Le seigneur dont j'ai été le secrétaire et l'intendant quelques années, entretenait un large domaine viticole...

Il ne poursuivit pas sa phrase se perdant dans une légère grimace balayée par une gorgée de vin dont il apprécia la qualité.

- mais tu éludes ma question ma chère Della...

Il lui sourit en la regardant a nouveau de façon plus pénétrante.

- Parles moi de la femme que tu es, ou en es tu personnellement...

Il se radoucit legerement et se cala un peu plus au fond de son fauteuil.

- La dernière fois que nous nous sommes vus, la vigne était toujours ta passion, mais Eldwin était en vie, il gérait tout le reste. A présent les choses on changé...

Il marqua une pause et fixa la jeune femme dans les yeux.

-ma question peut te paraitre directe, mais je te regarde et je vois une chef de famille admirable, une viticultrice pleine de talent, une dame de compagnie méritante , une sœur et une cousine dévouées, mais la femme Della... la femme... elle ne se montre que si peu... penses tu à toi ma chère cousine, a ton avenir de femme, ta vie ?

Il avait donné a sa voix un ton des plus doux et tendre, car ce qu'il disait était sincère, mais il voulait que Della puisse enfin se laisser un peu aller, lui parler en toute confiance, se décharger un peu de son fardeau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Mar 5 Jan 2010 - 22:47

Rhaaaa...le truc que je détestais par-dessus tout, parler de moi. Enfin pas de moi, mais de moi...pas moi, Della de Volvent, Dame de Railly, Vice-Chambellan, Greffière et tout...pas de celle qui travaille dans les vignes et qui goûte les vins cavés...non, de moi.

Mais c'est si difficile.
Alors, je cherchai le courage au fond du verre de vin.
Le lien qui m'unissait à Severin ne me permettait pas de lui mentir. Oh, peut-être pas tout lui dire, mais pas mentir.

Je tenais serré le verre vide et...

Je n'en sais rien, Severin.
Rien du tout.
Ma vie de femme ressemble à une terre brûlée par un été trop sec.

Je pris deux secondes pour respirer, pour libérer cette boule qui essayait encore de m'étouffer.
J'ai été amoureuse, ce fut une catastrophe, un gâchis comme rare sans doute.
L'évocation de ce souvenir me brûlait encore les yeux même si aucune larme ne s'en échapperait, comme toujours. Savoir se contenir, donner à voir une image...même à ceux qu'on aime, pour se protéger.
Et depuis...J'ai décidé que cela n'arriverait plus.
Pourtant, je sais très bien qu'il me faudra un jour, choisir un chemin à prendre.

Je déposai le gobelet et laissai mon regard se poser sur la danse gracieuse des flammes de la cheminée.
Godefroy à qui je disais que je n'excluais pas d'entrer au couvent, me conseillais plutôt d'être prêtre...Cette idée me fit grimacer. Mais ce n'est pas mon truc...Petit soupir. Alors, il ne me reste que le mariage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Mer 6 Jan 2010 - 3:18

Alors qu'il essayait de mettre sa cousine en confiance il perçut dans la légère nervosité qu'elle exprimait en serrant son verre.
Il ne la quitta pas du regard l'écoutant avec attention alors qu'enfin elle baissait le masque.


Je n'en sais rien, Severin.
Rien du tout.
Ma vie de femme ressemble à une terre brûlée par un été trop sec.


Il fut surpris par cet aveu et fronçant legerement les sourcils il empreint son regard de compassion.

J'ai été amoureuse, ce fut une catastrophe, un gâchis comme rare sans doute.

Il la sentit a ce moment si vulnérable, si fragile... l'amour avait ces conséquences la parfois... Il baissa les yeux laissant un voile sombre passer sur son visage. Il ne savait que trop bien les dégâts que pouvaient avoir les amours difficiles. Il se leva pour ne pas lui faire deviner son propre trouble et s'avança vers elle pour poser une main apaisante sur l'épaule de la jeune femme et cacher un regard dans lequel elle aurait pu lire sa propre histoire.

Et depuis...J'ai décidé que cela n'arriverait plus.
Pourtant, je sais très bien qu'il me faudra un jour, choisir un chemin à prendre.


Il hocha la tête alors que sa main se serrait legerement sur son épaule.


Godefroy à qui je disais que je n'excluais pas d'entrer au couvent, me conseillais plutôt d'être prêtre...Mais ce n'est pas mon truc.... Alors, il ne me reste que le mariage.

Il fit quelques pas pour pouvoir a nouveau capter le regard de la jeune femme la regardant gravement. Lui même avait souffert d'amour mais cela l'avait au contraire éloigné a jamais de la voix de l'église.

- Permet moi de te dire que Godefroy est un imbécile... Ni le couvent ni la prêtrise ne sont des issues... Le couvent ne sera ni plus ni moins qu'une prison ou tu finirais tes jours... et l'on ne devrait envisager la prêtrise que par vocation comme Eldwin ou Thomas... Non Della... ce ne sont pas des solutions... Je peux te l'assurer.

Il attrapa la main de sa cousine, froid contre chaud, un contact qui le fit frémir.


- Et le mariage... peut être...

D'une main il souleva le menton de sa cousine.

- Mais pourquoi entend je de la résignation dans ta voix? Tu as une chance que peu de femmes de ta condition ont, tu es le chef de la famille, tu es libre de ton choix dans une certaine mesure... et il doit certainement se trouver des hommes de valeur que tu pourrais respecter et aimer...

Il lui sourit.

- je t'ai entendu parler d'un mariage avec tristan...

Il lâcha la main de la jeune femme .

- Je sais ... cela est indiscret de ma part et je t'en demande pardon... mais... envisage tu sérieusement de prendre époux prochainement ?

Cette question pourrait la mettre en colère aussi lui adressa t'il un regard franc afin de ne montrer qu'un intérêt tout naturel pour une cousine affectionnée. Della était une personne qu'il admirait plus que la plupart des gens qu'il connaissait et la blesser était le dernier de ses desseins. Il pouvait bien percevoir a ce qu'elle lui disait qu'elle aussi se parait d'un masque, une facade propre et lisse cachant les peines et les angoisses d'une jeune femme seule au fond.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Mer 6 Jan 2010 - 7:52

- Permet moi de te dire que Godefroy est un imbécile... Ni le couvent ni la prêtrise ne sont des issues... Le couvent ne sera ni plus ni moins qu'une prison ou tu finirais tes jours... et l'on ne devrait envisager la prêtrise que par vocation comme Eldwin ou Thomas... Non Della... ce ne sont pas des solutions... Je peux te l'assurer.
Là-dessus, je n'avais aucun doute. Mais la solitude m'allait si bien. Et savoir qu'une lourde porte aurait pu me protéger du monde extérieur était une si douce pensée...Pourtant Séverin avait raison. Ce n'était pas, à proprement parlé, des solutions.
J'acquiesçai, silencieusement, à ses paroles, d'un simple hochement de tête.


- Mais pourquoi entend je de la résignation dans ta voix? Tu as une chance que peu de femmes de ta condition ont, tu es le chef de la famille, tu es libre de ton choix dans une certaine mesure... et il doit certainement se trouver des hommes de valeur que tu pourrais respecter et aimer...
Libre...l'étais-je réellement ? Non, mon cousin se trompait, je n'étais pas libre, je ne l'étais plus depuis le décès de Eldwin. Voulais-je l'être ? Non plus. La liberté me faisait peur, difficile d'expliquer les raisons de cette angoisse mais elle était là, à chaque pas, à chaque mot, chaque décision...la peur de me tromper, de mal faire, de mal dire...peur de déservir les Renarts, de leur être infidèle.
Je levai les yeux vers Séverin.


- je t'ai entendu parler d'un mariage avec tristan...
Pourquoi me lachait-il, maintenant, en me disant cela alors que j'avais une telle envie de serrer cette main qui s'enfuyait, tellement besoin de m'y accrocher pour qu'il me sauve d'une noyade en des eaux sombres ? Séverin...mais trop tard...

- Je sais ... cela est indiscret de ma part et je t'en demande pardon... mais... envisage tu sérieusement de prendre époux prochainement ?
Que répondre ?
Je me levai à mon tour, allai chercher de la chaleur auprès du feu, tandis qu'un sanglot que je réprimai me nouait la gorge.


Tu as du entendre que j'évoquais le mariage de Godefroy, j'imagine...
Rhaaa...le pieux mensonge. Encore que...Godefroy envisageait bien d'épouser Lison, je l'avais évoqué au repas de la saint Noël, en guise de bravade envers Godefroy, certes, mais il n'y avait pas de fumée sans feu.
J'en ai fait mention...tu te souviens ? J'ai même cru apercevoir un regard assassin de ta part vers mon frère.
Je souriais aux flammes rouges et jaunes.
Je savais Séverin tellement croyant t respectueux de la religion que pour lui, vivre dans le péché était inconcevable. Et je le rejoignais là-dessus.

Son enfant est toute belle...mais elle a besoin d'un nom. Et si c'est une Volvent, comme il le dit, alors, elle doit porter ce nom-là et pas un autre. Sans compter que...Je me tournai et fis face à Séverin....vivre ainsi est un grave péché. N'est-ce pas ?
Avais-je réussi à noyer le poisson et surtout la délicate question que m'avait posée mon cousin ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Mer 6 Jan 2010 - 13:26

Il aurait du être plus patient, y aller plus en douceur, l'attraper alors qu'elle lui échappe pour se diriger vers les flammes. CE sont la des sujets délicats que la jeune femme semble ne pas vouloir aborder.
Il la regarde de dos alors qu'elle lui parle de Godefroy. Un léger sourire vient se dessiner au coin de ses lèvres.
Il n'a pas entendu parler de Godefroy lui... il a bel et bien entendu le clerc mentionner le mariage de son amie Della...
Cela le conforta dans l'idée que la jeune femme cachait ses desseins futurs. Mais pourquoi? S'il s'agissait d'amour elle serait plutot enjouée de l'apprendre, s'il s'agissait d'un mariage obligé il en aurait sans doute entendu parler car qui d'autre que la grande duchesse que servait Della pourrait l'obliger... Ne restait que le choix propre de la jeune femme, celui de se donner corps et ame pour la famille, celui de se perdre, se cacher définitivement derrière un nom a défendre...
Que lui parlait elle de Godefroy...
cela le fit penser a Ode, encore une union et un enfant a légitimer... il soupira et fit quelques pas en direction de Della.


- Vivre en dehors de tout sacrement une union de ce genre est un péché oui... et je suis le premier a désirer que tout cela soit régularisé par le mariage, aussi bien en ce qui concerne Godefroy, qu'en ce qui concerne Oderay...


Il laissa planer sur ses lèvres un léger sourire et s'approchant de la table il remplit le gobelet de Della et alla le lui porter, lui glissant entre les mains, avant de venir prendre le sien. Il prit une légère gorgée et prit le temps du silence pour scruter les yeux de sa cousine. Comment la mettre assez en confiance? Il prit une profonde inspiration et décida d'attaquer sur un autre front.


- J'espère que tout se réglera avant le printemps...

Un regard prononcé vers la jeune femme qu'il essayait de cerner et il détourne le regard prenant un air indifférent, un ton désinvolte. Une pause s'impose.

- As tu deja eu l'occasion de te rendre a Railly? je ne sais pas bien ou cela se trouve, est ce un grand domaine?

Il reporta un regard amical sur elle.

- La grande duchesse que tu sers ne pouvait pas mieux te récompenser, tu es pleine de mérite... Della la châtelaine... j'espère que tu m'inviteras...

Il ponctua sa phrase d'un sourire complice et se rassit dans le fauteil en croisant les jambes sa coupe a la main.

- La famille ne pouvait espérer mieux, mais au delà de ça, je suis très content pour toi. De plus l'on m'a rapporté que tu avais su mener avec brio la négociation pour que Beaumont revienne a Godefroy, Le baron d'Arquian n'est pas un interlocuteur facile a ce que l'on m'en a dit... tu as réussi a prendre l'ascendant... c'est tout a fait admirable...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Mer 6 Jan 2010 - 19:47

La douce chaleur du feu qui crépitait dans mon dos me fit du bien mais plus encore, le vin que Séverin me porta fut un baume délicieux. Mon regard croisa le sien lorsqu'il parla de Railly.
Je ne suis pas encore allée là-bas bien que j'y ai fait parvenir quelques demandes déjà. Je préfère attendre le printemps, c'est la plus belle saison, ne trouves-tu pas ?


De plus l'on m'a rapporté que tu avais su mener avec brio la négociation pour que Beaumont revienne a Godefroy, Le baron d'Arquian n'est pas un interlocuteur facile a ce que l'on m'en a dit... tu as réussi a prendre l'ascendant... c'est tout a fait admirable...
Je rougis violemment à l'évocation du Baron, des souvenirs me revinrent dont cette découverte de ma féminité lorsque son souffle glissait sur mon cou. Il faudrait que je confesse au plus vite les envies qui m'avaient prises alors, de me laisser couler entre ses bras. Mais pour moi, la promesse faite à ma Duchesse primait sur tout et le Baron n'avait rien eu d'autre qu'une promesse, lui aussi.
Prendre l'ascendant, disait mon cousin...Oui, c'était une façon de voir les choses.

Déjà, à la messe, l'envie de déposer ce secret auprès de Tristan m'avait étouffée.
Et maintenant...Séverin lui qui était si proche de moi...Que risquais-je à le lui dire, à lui aussi ?
Je bus mon vin d'une traite, comme le font les soudards avant de lever un regard que je voulais neutre, sur Séverin.


Séverin...je...comme t'expliquer ?
Je fis quelques pas, posai mon verre, respirai profondément et me jetai à l'eau.
Si le Baron d'Arquian a accepté de faire de Godefroy son vassal, c'est en partie parce que...Ma gorge se noua, qu'allait penser Séverin, lui, si pieux, si respectueux ? ...parce que je...il va devenir mon époux. En prononçant ces mots, j'éprouvai à la fois de l'angoisse mais aussi un indéfinissable plaisir, presque coupable, à penser que j'allais épouser Theognis. J'avais peur, terriblement peur mais en même temps, une impatience me gagnait, celle de concrétiser ce qu'il avait semé au fond de moi, l'envie de devenir une femme, de tenir ce rang d'épouse, au mieux. Mais de cela, je ne pouvais décemment pas discuter avec mon cousin. Par contre, il faudrait absolument que je vois Ode...
Mais je t'en prie, n'en parle pas encore...Theognis va s'entretenir avec Béatrice, bientôt. Il n'y a donc pas encore de date ni de réels projets, rien d'autre que la certitude de ce mariage, pour l'intérêt de tous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Mer 6 Jan 2010 - 21:33

Il l'écoutait attentivement alors que le sourire ne quittait pas ses lèvres.
Apparemment beaucoup de choses attendraient le printemps.
Il posa son verre sur la table et la fixa a nouveau au moment ou il évoquait les négociations a Arquian, elle rougit. Ce n'était pas la première fois qu'il lui faisait des compliment, ce rougissement n'était pas lié a son succès... ou peut être que si...
Il la vit vider son verre très rapidement et haussa un sourcil étonné. Cela devenait interessant... Della se confierait elle enfin?
Il se redressa, décroisa les jambes et lui accorda toute son attention.


Séverin...je...comme t'expliquer ?

Cela devenait vraiment très interessant. Il prit un air mi grave mi rassurant curieux d'apprendre ce que la jeune femme avait tant de peine a dire.

Si le Baron d'Arquian a accepté de faire de Godefroy son vassal, c'est en partie parce que... parce que je...il va devenir mon époux.

Il écarquilla légèrement les yeux, surpris d'apprendre cet arrangement. Il fronca legerement les sourcils sans quitter Della des yeux.

Mais je t'en prie, n'en parle pas encore...Theognis va s'entretenir avec Béatrice, bientôt. Il n'y a donc pas encore de date ni de réels projets, rien d'autre que la certitude de ce mariage, pour l'intérêt de tous.

Il prit le temps de quelques instants pour assimiler ce que lui disait Della. Il ne savait pas que penser, quels sentiments éprouver. Le baron d'Arquian n'était pas n'importe qui et s'il avait des intentions de mariage cela ne pouvait etre que bénéfique... Cependant... cependant quelque chose le gênait dans la manière dont Della avait présenté les choses. S'offrait elle comme le vin de Beaumont a cet homme en échange d'une parcelle de terre pour les renarts ou ceci venait il d'une quelconque volonté personnelle...
Le jeune homme était confus. Della était une femme raisonnable... peut être un peu trop... Il préférait garder le silence lorsqu'il ne se sentait pas sur de ce qu'il pensait, mais il n'allait pas imposer a sa cousine un silence qui la mettrait dans l'embarras.


- Eh bien Della... je ne sais pas trop quoi te dire...a première vue ceci est une excellente nouvelle... Je pourrait t'en feliciter, le baron d'Arquian est un très bon parti... a ta hauteur... mais...

Il marqua une nouvelle pause et sa bouche se plissa legerement en une grimace d'embarras.

- est ce vraiment ce que tu souhaite? Je sens en toi comme de l'enthousiasme et cela me ravit que tu aie trouvé quelqu'un qui puisse prendre le rôle d'époux a tes cotés... mais quelque chose me gène... Tu t'es décrite comme faisant partie de la négociation... Della tu n'es pas un sac plein d'ecus ou un tonneau de vin... Tu es une femme...

Il se leva légèrement agité et d'un pas la rejoint, se trouvant très proche d'elle, le regard plongé dans le sien. S'il s'était agi de n'importe qui il n'aurait certainement pas cette réaction la, se serait contenté de se réjouir, un mariage était un mariage. Mais au nom de l'affection qu'il portait a Della il ne pouvait rester indifférent.

- Il y a quelque chose d'immoral la dedans Della... Explique moi s'il te plait... Il y a comme un paradoxe... entre tes désirs de te marier et ton devoir pour Beaumont... Lequel l'emporte Della?

Il attrapa sa main et la serra doucement.

- Je ne comprend pas Della... Je ne sais pas si je devrai etre heureux pour toi, ou si je devrai au contraire m'inquiéter... Ce Theognis est il un homme que tu pourrai aimer et respecter pour le restant de tes jours ? ou son domaine est t'il la prison que tu t'es choisie en sacrifice pour la famille? Della...

Son regard se faisait grave, preoccupé, et il y avait comme de la lassitude dans sa voix, comme souvent quand les choses le dépassaient. Et la il ne comprenait pas la démarche de la jeune femme... Trop de contradictions sans doute...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Jeu 7 Jan 2010 - 9:39

L'empathie de Séverin me toucha au plus profond de l'âme et le regard que je posai sur lui se voulait le reflet d'une réelle gratitude.
Je me sentais en confiance et j'avais besoin de me confier justement. Depuis ce soir-là, dans le petit salon de Theognis, je naviguais entre deux réalités, celle de la raison et celle de la folie. La raison, j'en avais fait mon quotidien et je m'en accommodais avec facilité. Par contre, la folie, j'en avais peur. Cette folie-là n'avait rien de dangereux, je ne perdais pas la tête et n'irais tuer personne. Non, au contraire, cette folie était douce et j'étais comme une enfant devant un pot de miel.

Je serrai à mon tour, les mains de mon cousin et plongeant mon regard bleu dans le sien tout aussi bleu, lui répondis sans détour.

Réjouis-toi alors.
Je tirai Séverin jusqu'aux fauteuils et y pris place, l'invitant à ce qu'il fit de même, je me penchai vers lui, montrant par là que ce que j'avais à lui dire touchait à la confidentialité et que j'espérais son silence, du moins, pour le moment.
Ecoute...j'ai cette particularité de pouvoir me mettre de côté pour le bien des Renarts. J'ai déjà sacrifié beaucoup et...je n'en ai aucun regret, absolument aucun. Ce que j'ai fait, je l'ai fait parce que je voulais que cela soit. C'est comme ça que pour que Godefroy obtienne Beaumont, j'y vais de mes écus personnels mais cela n'est rien. Je le veux. Je m'approchai plus encore de Séverin...Lorsque le Baron a émis l'hypothèse que je passe une nuit dans sa couche...Mon dieu que j'avais honte de dire ces choses...mais c'était un passage obligé pour que mon cousin comprenne...Bien évidemment, j'ai refusé. Jamais je ne ferai cela en dehors des liens du mariage...donc, la suggestion d'un éventuel mariage a germé...Theognis, attiré par ma...mon...innocence...Drôle de mot pour parler de cela...fut intéressé...Là-dessus, après avoir partagé quelques moments avec lui, je ne suis pas contre non plus. L'aimer, je ne sais pas...peut-être un jour...mais...Plus proche encore, presque à l'oreille de mon cousin...il me plaît.
Je me redressai, adressant à Séverin un regard plein d'espoir de compréhension.
Et donc...voilà les raisons pour lesquelles ce mariage ne me pèse pas.
Je devais souligner encore la même chose : Défense de parler de ceci avant que Theognis n'ait pu avoir réponse de Béatrice...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Jeu 7 Jan 2010 - 19:53

Réjouis-toi alors.

Voila ce que lui soufflais sa cousine alors qu'elle serrait ses mains entre les siennes. Son regard profond ne la quittait pas alors qu'elle se voulait rassurante. Puis elle le tire vers les fauteuils, par la main, il s'asseyent et elle se rapproche. l'heure et aux confidences semble t'il, il laisse un léger sourire de soulagement se dessiner sur ses lèvres, attentif a sa cousine qui décidait enfin de se confier.

Écoute...j'ai cette particularité de pouvoir me mettre de côté pour le bien des Renarts. J'ai déjà sacrifié beaucoup et...je n'en ai aucun regret, absolument aucun. Ce que j'ai fait, je l'ai fait parce que je voulais que cela soit. C'est comme ça que pour que Godefroy obtienne Beaumont, j'y vais de mes écus personnels mais cela n'est rien. Je le veux.

Il hocha la tête. Il savait bien que le bien être de la famille lui étaient chers et qu'elle y attachait beaucoup d'importance. c'était bien la Della qu'il connaissait. ce qui suivit lui fit pourtant froncer les sourcils.

Lorsque le Baron a émis l'hypothèse que je passe une nuit dans sa couche...Bien évidemment, j'ai refusé. Jamais je ne ferai cela en dehors des liens du mariage...donc, la suggestion d'un éventuel mariage a germé...

Bien sur qu'elle avait refusé. Comment pourrait elle accepter une clause aussi vile... Il fut soulagé mais garda un air grave. Comment telle indécence avait elle été possible devant Godefroy... Se pourrait il qu'il ait laissé Della seule face a ce baron dont les mœurs commençaient a le tarauder...?

Theognis, attiré par ma...mon...innocence...fut intéressé...Là-dessus, après avoir partagé quelques moments avec lui, je ne suis pas contre non plus. L'aimer, je ne sais pas...peut-être un jour...mais...il me plaît.

Della murmurait les mots directement a son oreille alors que son regard qui avait perdu le sien se perdait en questions. Comment Della pouvait elle être tranquille lorsqu'elle même formulait la chose de cette manière... Se marie t'on pour l'innocence d'une femme? Il soupira. Della lui sembla si naïve a cet instant... Il laissa une main s'égarer dans une de ses boucles blondes.
La condition de femme devait être un lourd fardeau... Les hommes pouvaient sans que cela ne puisse leur poser de problème autre que celui de la morale et de la conscience verser dans le pêche, donner libre cours a des pulsions primitives, sans être inquiétés...
Leurs yeux se retrouvent et il essaie de masquer une inquiétude plus profonde encore.


Et donc...voilà les raisons pour lesquelles ce mariage ne me pèse pas.

Il lui envoya un sourire legerement crispé, évitant un instant son regard pour jouer de sa mèche.
Être une femme... non ce n'était pas une tache aisée...
Avec un enthousiasme de petite fille elle le réduisait au silence le plus total. A qui pourrait il rapporter cela... Il était de ceux a qui l'on peut se confier sans aucun risque, une vraie tombe...

Il laissa ses doigts glisser a la joue de sa cousine qu'il caressa doucement.
Après tout, les mariages nobles reposaient rarement sur l'amour. Severin ne considérait pas l'amour comme la pierre angulaire du mariage non... le plus important était le respect. Et a cet instant précis il sut que Theognis serait une personne que Della cesserait certainement de respecter apres un certain temps...
Le jeune renart n'était pas homme a juger sans connaitre aussi préféra t'il la neutralité tout en exprimant une certaine forme de regret...


- Eh bien... Je comprend mieux en effet...

Il prit une inspiration et tenta de se redonner un air avenant.


- Un bon parti... et en plus il te plait... il y a vraiment de quoi se réjouir... Cependant en toute franchise Della...

Il s'arrêta un instant. Il fallait trouver la mesure. Ne pas décevoir une cousine qui ne cherchait qu'a assurer son avenir.

... En toute franchise, je m'interroge sur la moralité du baron d'Arquian... Je déplore que tu aies été seule face a lui car j'imagine qu'en la présence de ton frère ainé il n'aurait jamais pu te faire une proposition si déplacée. Si c'était pour t'éprouver eh bien il doit vraiment t'admirer en cet instant...

Il s'avançait peut être un peu trop...

- Della tu me dis de me réjouir, alors soit. Mais je ne saurai que te recommander la plus grande des prudences... Le mariage n'est pas un engagement a prendre a la légère...

Il lui sourit enfin et attrapa sa main.

- Je suis certain que ta duchesse ne te laissera pas épouser quelqu'un qui ne te mérite pas... Sache aussi que tout comme tu t'es toujours donnée pour Beaumont, tu as des renarts derrière toi, sur qui tu peux compter.

Son inquiétude profonde il la garda pour lui. Il était un homme, peut être fallait il qu'il rencontre le baron... non... ça n'était pas ses prérogatives... peut être Godefroy... Etait il au courant d'ailleurs? Il avait parlé tantôt de la liberté de Della, mais avait elle quelqu'un d'autre que sa duchesse pour assurer ses arrières?


- Sois tranquille je ne dirai rien a personne... Mais puis je savoir qui d'autre est au courant de cela? Ton frère?

Il se montrait peut être trop insistant, il fallait tempérer les choses, elle venait de se confier, ce qui était deja beaucoup. Tout en souriant il resservit un peu de vin et piqua au passage un morceau de saucisson qu'il porta aux levres de sa cousine en toute desinvolture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Ven 8 Jan 2010 - 8:37

Je croquai machinalement le morceau de saucisson qui se retrouva entre mes lèvres et après l'avoir machouillé puis avalé, je pris encore du temps avant de répondre à Séverin.
Ses paroles étaient sages, je le savais et j'étais bien consciente de tout ce qu'il avait dit. Seulement, les conditions étaient claires.
Je soupirai doucement et serrant un peu plus la main de mon cousin, je lui souris, voulant le rassurer, lui aussi, comme je rassurais tout le monde.

Personne ne sait à part toi et Béatrice. Pour le moment, tant que Béatrice n'a pas donné son accord, je garde cela secret. Je ne veux pas que ça s'ébruite avant d'être certaine que cela se fera.
Evidemment, si le Baron en parle...


Je me redressai un peu, trouvant la proximité avec Séverin troublante.
Tu sais, il faut parfois faire la part des choses et relativiser...Je ne connais pas Arquian plus que ça, j'ai entendu des choses peu flatteuses sur son compte, certes, mais d'autres aussi qui montrent sa bravoure...Et si tu écoutes les gens parler, on dit de moi des choses pas très gentilles non plus. C'est le lot des personnes qui sont craintes.
Qui voulais-je rassurer, Séverin ou moi ?
Lâchant sa main, je saisis le gobelet à nouveau rempli et voulu le porter à mes lèvres mais...je continuai à parler, fixant mon cher cousin du regard.

Béatrice, si elle accepte, mettra des clauses et des conditions pour ce mariage, il y aura contrat qui me mettra à l'abri.
Puis, après avoir bu enfin une énième gorgée : Tout se passera bien...Godefroy sera Seigneur de Beaumont, et moi, je serai...baronne. Je ponctuai ma phrase par un drôle de sourire avant de vider d'un trait, encore, le reste de mon gobelet.
Ce sera le dernier, pour le moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Ven 8 Jan 2010 - 14:10

Il eut un léger rire en la regardant mâcher le saucisson.
Il fut étonné qu'elle n'en avait parlé pas même a son frère et A cet instant il ne se sentit jamais aussi proche d'elle. Il dut s'avouer que c'était plutôt agréable et la confiance de sa cousine lui était chère.
Il attrapa lui même sa chope et la leva vers elle en prenant une grande gorgée. Il n'était pas entièrement rassuré, mais se laissa convaincre.


... Tout se passera bien...Godefroy sera Seigneur de Beaumont, et moi, je serai...baronne.

Ce fut tout ce qu'il retint en conclusion de ce long entretien. Della lui faisait confiance et lui il devait en faire autant.

- Je te remercie pour ta confiance Della... Sois assurée de ma discrétion.

Il sourit et posa la chope légèrement éméché.

- Je te fais confiance...

Sans trop savoir pourquoi il lui taquina le bout du nez avant de se raviser. Il se redressa et se passa une main sur la tempe. Le vin de Beaumont avait de drôles d'effets sur lui.

- Ahem... Tu as bien raison il faut qu'on s'arrete de boire de ce vin... aussi délicieux soit il.


Il écarquilla les yeux pour reprendre ses esprits puis rit doucement et regarda une nouvelle fois Della.

- N'oublie pas, tu peux toujours compter sur moi Della...

N'empeche qu'il serait bien curieux de rencontrer ce fameux baron d'arquian qui semblait tant attirer sa cousine. A cet instant il remercia le ciel d'etre un homme. Sa vie aurait été bien plus compliquée qu'elle ne l'était s'il avait été comme sa cousine une femme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Ven 8 Jan 2010 - 16:30

Bien trop semblable à moi...même regard, même comportement...jusqu'aux mêmes pensées ? Ca, qui pourrait le dire ?
Est-ce que tu penses comme moi que je prends un risque énorme, mon cher Séverin ?
Est-ce que tu te dis que je mise sur un avenir délicat ?
Mais est-ce que en même temps, tu te dis que celui qui ne risque rien n'a rien, ne vit rien, ne gagne rien ?

Et ce geste rempli de tendresse que tu viens d'avoir est-il du fait du vin ou d'un besoin, toi aussi, de protéger les tiens ?
Bien sûr que je sais que tu es là, mon adorable cousin et je t'en remercie.
Pourtant, je vais moi aussi tenter de percer ce secret qui t'enferme...


Et je déposai dans un petit bruit sec, mon verre sur la table avant d'attaquer Séverin, sans temps mort.

Bien...à toi, maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Ven 8 Jan 2010 - 17:08

Échange de regards, échange de silences lourds de sens, partage de pensées.
Dans le bleu de ses yeux de la confiance, un appui dans le risque qu'elle prend. L'assurance qu'a sa place il ne ferait sans doute pas moins, l'assurance que ses arrières seraient toujours assurés...

Il soupire, la confiance n'allait pas que dans un sens, le vent allait tourner et plus vite qu'il pensait.


Bien...à toi, maintenant.


Il en aurait frissonné s'il ne l'avait anticipé. Étrangement il en sourit, un sourire las, plein d'équivoques.
Ils étaient proches, et jamais autant qu'à cet instant, mais elle ne connaissait pas vraiment l'homme qu'il était, tout comme il connaissait a peine la femme qu'elle était.
Mais ce qu'il renfermait au plus profond de lui il n'avait pu jamais le dire, pas même a Eldwin qui l'avait pourtant entendu en confession.
Il lui faisait confiance, dans ses actes a elle, mais pour tenir ses promesses, il fallait qu'il protège ce qu'il pouvait rester de lui.
Il allait devoir jouer serré, ne pas gâcher ce lien sans en dire trop pour effrayer la jeune femme.
Prenant cet air désinvolte qui lui allait si bien il répondit.

- A moi ? hum ... et que veux tu savoir sur moi que tu ne sais deja chère cousine?

Au fond de lui, un espoir secret... Ne fouille pas trop loin Della... Je t'en prie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Ven 8 Jan 2010 - 17:19

Tu peux cacher au fond de ce bleu toute la crainte que tu veux, ange blond. Je la lirai comme en moi-même.
Mais en ai-je le droit ?

Nouveau silence...étrangement lourd mais point oppressant, comme lorsque les couleurs virent à l'orange avant un orage d'été et que les grillons se taisent pour laisser passer le souffle annonçant les roulements sourds du tonnerre.

Par exemple, ce que tu envisages faire de ta vie ?
Oui, ce n'est pas dangereux ça, presque anodin.
Tu as beaucoup étudié, tu étudies encore...mais dans quel but ? Vas-tu finir Evêque comme Eldwin ou Père Abbé comme Thomas ?
Petit sourire engageant, de confiance.
A moins que comme Godefroy, tu n'envisages de monter ta propre flotte de navires ?
Rire, cette fois...un peu jaune en repensant à ce monstre qui veut ravager les vignes pour y creuses des canaux. Canaille !
Ou alors...tu veux devenir viticulteur ?!
Héhé, retomber sur mes pattes, comme une chatte.

Et ne pas trop effrayer mon cousin avec des questions personnelles qui viendront à l'heure.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Ven 8 Jan 2010 - 18:39

Que d'intelligence dans ce regard... Severin sourit. A défaut de remuer le passé elle consulte l'avenir, calme ses craintes... Mais comme lui auparavant il sait qu'elle cherche la bonne feinte... Il joue le jeu.
Il écoute les questions et admire. Belle entrée en matière.
Un coude sur le rebord du fauteuil il la regarde et sourit.


- Tu n'as pas tort, j'ai beaucoup étudié, mais je considère que je n'étudie plus... J'apprend, tout le monde apprend tous les jours n'est ce pas? Eh bien moi je poursuis la connaissance, je l'aime cachée, secrète, j'aime aller au dela du voile obscur de l'ignorance...

Un moyen comme un autre de donner un sens a une vie qu'il n'a jamais vraiment maitrisé. Tout aurait été tellement plus simple s'il avait fait comme sa mère le voulait... Qui sait il serait peut être évêque comme Eldwin ou plutot père abbé comme Thomas, plus proche des monastères et abbayes que des grandes institution religieuses... Mais les choses avaient évolué dans une voie qu'il n'avait su anticiper...

- J'ai définitivement renoncé a prendre l'habit... Comme je te l'ai dit je le perçois comme une vocation, et ce n'est pas ma vocation... Je ne le ressens pas au fond de moi...


Il marqua une pause. La tête lui tournait légèrement et il piqua un morceau de charcuterie.

- Quant à l'avenir , comme je te l'ai dit je suis un peu las de voyager, j'ai envie de...

Vivre...

- ... Profiter de ma famille, Ode qui vient d'entrer dans ma vie aussi... et faire quelque chose de concret, apporter ma contribution a la famille, enfin...

Cesser de fuire...

- Les vignes m'intéressent et je serai ravi de t'assister si tu le souhaites... Et puis pourquoi pas partager cette connaissance que j'accumule depuis des années... Je me verrai bien précepteur ou universitaire, qu'en pense tu ?

Il sourit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Ven 8 Jan 2010 - 19:34

Tiens, il parle de Ode sans trop d'amertume. C'est bien. Je sais que ce fut difficile pour lui mais rien ne compte plus que les liens du sang et leur respect est gage de solidarité. Et il en faudra. Nous ne sommes nulle part, mes Renarts chéris.

D'ailleurs, Séverin semble aller dans cette voie de la famille. J'en suis heureuse.
Lui qui est parti, qui est revenu et qui désire faire son trou ici.
Nouvelle ressemblance entre lui et moi...Est-ce que partir signifie mieux revenir pour des solitaires comme nous ?
Tiens, pourquoi est-ce que j'associe mon cousin à la solitude, pareillement à moi ?

Et tandis que je lui souris, l'écoutant, je tente de me souvenir de mon oncle, son père. Mais en vain...je ne l'ai pas assez connu.

Je me cale dans mon fauteuil, nous sommes partis pour un long moment, entre nous.

Ca me ferait plaisir que tu m'assistes, oui, c'est une très bonne idée...Les vignes, c'est comme une femme, vois-tu, il faut de la patience et tu n'en manques pas.
Et je serais soulagée si un autre Renart aimant les vignes dirigeait le domaine viticole...
Séverin enchaîne et expose son projet d'enseigner.

Oui ! Oui, tu serais un excellent professeur ! Il y a pas mal de familles nobles, en Bourgogne, je suis certaine que tu serais facilement engagé comme précepteur. Cette idée me plait beaucoup, Séverin serait très apprécié, j'en suis certaine. Il a tout ce qu'il faut pour entrer facilement au service d'un noble et peut-être cela lui attirerait-il de bonnes faveurs...Il faut placer la famille, partout où l'on peut.

Je laissai encore un peu le temps couler, pas longtemps, juste le temps de quelques instants avant de relancer la question.

Dis-moi, tout ceci est très...professionnel. Il n'y a rien de plus...personnel que tu souhaites réaliser...comme fonder une famille ?
Zou ! Le coup de hache est tombé, presque sans prévenir, sur le même ton de la confidentialité entre deux cousins si proches et si semblables.
L'air de rien mais sans quitter Severin des yeux, j'attrapai un nouveau morceau de saucisson.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Ven 8 Jan 2010 - 20:21

Della se calait mieux et il la regardait toujours. Il la sentait détendue, intéressée. Elle avait sans doute le cœur plus léger, et les investigations sur la personne de son cousin devait exciter sa curiosité.
Il la regardait et apprécia la douceur qui se dégageait de ses traits graves. Elle était belle et cet enthousiasme quant elle parlait des vignes...


Ca me ferait plaisir que tu m'assistes, oui, c'est une très bonne idée...Les vignes, c'est comme une femme, vois-tu, il faut de la patience et tu n'en manques pas.

Il sourit. Les vignes il connaissait. Son seigneur Guyennois possédait un large domaine viticole. Lui qui n'était entré que pour enseigner les fondements religieux a ses jeunes enfants, avait fini secrétaire, puis intendant du domaine... Cela ne datait que de quelques années et pourtant cela lui semblait si loin...

- Les vignes je connais, j'ai été intendant d'un domaine viticole, jeune sans expérience j'ai pu mettre la main a la pâte. L'on m'a dit que pour apprécier le vin il faut avoir regardé pousser le raisin, cueilli soi même les grappes, jusqu'à la mise en fut...

Cela n'était pas raisonnable mais il se resservit un verre de vin. Cela donnait de la contenance et permettait de prendre le temps de réfléchir a ses réponses.

Oui ! Oui, tu serais un excellent professeur ! Il y a pas mal de familles nobles, en Bourgogne, je suis certaine que tu serais facilement engagé comme précepteur.

L'idée sembla plaire a Della. Enseigner ça aussi il avait fait, cela ne le changerait pas trop. Mais la jeune femme avait un atout qu'il n'avait pas: les relations...

- Eh bien puisque l'idée te plait peut etre pourrais tu parler de moi a tes connaissances, je crains ne pas avoir un carnet de relations très fourni...

Il prit une gorgée de vin et posa le gobelet pour ne pas etre tenté de tout envoyer dans son gosier.

Dis-moi, tout ceci est très...professionnel. Il n'y a rien de plus...personnel que tu souhaites réaliser...comme fonder une famille ?

Ah ... L'on entrait dans le vif du sujet... Essayer d'être sincère...
Fonder une famille... Il fallait deja qu'il se dépatouille avec sa famille d'origine avant de songer a se reproduire... Et encore fallait il trouver la bonne femme, lui qui refusait de les regarder depuis... Un voile léger passa devant ses iris. Il prit un ton désinvolte.

- Oh tu sais les femmes doivent m'en vouloir, je ne les regarde guère...

Enfin... pas celles qu'on croit...

- Je pourrai facilement être l'époux d'un livre poussiéreux, un bibliothèque comme chambre nuptiale, certainement pas d'une femme...

Il rit doucement, ça c'était bien vrai vu le temps qu'il passait avec les livres...

- La encore si tu voulais me faire partager ton carnet d'adresses... je ne suis encore qu'un jeune homme taciturne et instable tu sais... Je n'ai rien d'un bon parti...

Il soupira. Une femme s'ennuierait certainement avec lui...
Ne pas évoquer le passé... Ne pas remuer les eaux noires ou il avait perdu l'innocence...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Della

avatar

Nombre de messages : 1443
Duché/Comté : Bourgogne
Titre(s) : Duchesse de Chartres, Vicomtesse de Montpipeau, Baronne de Seignelay, Dame de Railly et de Bréméan

Personnage
Nom: Della de la Mirandole d'Amahir-Euphor
Titre:
Résidence: Seignelay

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Sam 9 Jan 2010 - 9:13

J'aimais la façon dont Séverin parlait des vignes. Regarder pousser le raisin, le cueillir et le recevoir en ce précieux vin à la douceur du velours...Je fus séduite !
C'est définitif, je t'engage à mes côtés pour le bonheur de nos vignes !
Bien installée, je ris, me sentant à l'aise, dans cette chambre, à l'abri de toutes les oreilles, en confiance. C'était si rare.

Je commençais à faire mon trou aussi parmi la Noblesse et même si je n'étais encore que Dame de Railly, lorsque j'entendais prononcer mon nom, j'y sentais un respect né d'une crainte d'une grande sagesse et cela me plaisait, très égoïstement.
Aussi, ce ne serait pas très difficile de faire connaître Séverin et de le recommander comme professeur pour la progéniture de la Noblesse.
J'acquiesçai donc à sa demande d'un simple signe de tête ponctué d'un sourire.

Et l'on toucha au sujet délicat de la vie sentimentale.
Moi-même n'ayant pas trop parlé d'amour, laissant cela sur le rayon des souvenirs douloureux auxquels il ne fallait pas toucher, je me devais au plus grand respect pour ce que mon cousin livrerait ou pas.

Son regard se voila, me donnant déjà une réponse. Lui aussi avait ce rayon des souvenirs douloureux auxquels il ne fallait pas toucher. Je fus prise de compassion pour lui. Une peine connue est mieux partagée...Et je l'écoutai et je discernai dans sa voix et son regard, le désir de ne pas trop en dire.


Oh...n'est-ce pas toi qui tout à l'heure, me disait que je devais aussi penser à ma vie de femme ?
Tes livres, ce sont mes vignes...Ta chambre bibliothèque, c'est la mienne au milieu du vignoble...

Je marquai une pause, laissant le temps à Séverin d'entendre le sens de mes paroles.
Je n'étais pas dupe. Il le saurait.

A nouveau, je m'avançai sur le bord de mon fauteuil, recréant cette alcôve des secrets déjà utilisée plus tôt.

Severin...C'est moi qui posai ma main sur la sienne, à présent...N'oublie jamais que je suis là, que tu as une famille, toi aussi, que nous partageons ce sang qui nous a faits Renarts. Si ton âme est trop lourde...Je lui souris, doucement...Je t'écouterai...Séverin saurait que j'étais sincère. Nous étions semblables, bien plus encore que nous ne pouvions le percevoir, aveuglés que nous étions par notre désir de nous cacher aux autres, de mettre en avant une façade derrière laquelle nous pouvions pleurer ou exorciser nos craintes et nos chagrins.

Tu dois avoir raison...les femmes doivent t'en vouloir...tu es plutôt bel homme...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Severin
Le Renart Melancolique
avatar

Nombre de messages : 215

MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   Sam 9 Jan 2010 - 18:20

Il sourit, en voila deja un projet de certain, s'occuper des vignes. Pour sur ça allait le changer.
Et pour ce qui était d'enseigner pas de soucis, il saurait se mettre au service de qui voulait.
Il dut avouer que Della marquait un point a sa réplique.
Autant qu'elle avec ses vignes, lui avait ses livres, sa quête exclusive de connaissances...
Il sourit et hocha la tête en la regardant dans ce silence si expressif.
Mais ce dont elle avait l'intuition, elle ne le savait pas... C'était bien loin d'être comparable a ce qu'elle croyait avoir vécu de semblable...
Non Della tu ne sais pas quelle noirceur je dissimule... Tu serais beaucoup moins fière de moi crois moi... tu ne sais pas...

Comme perdu un instant dans ces pensées, créant comme une barrière spirituelle, il se laissa surprendre par sa main sur la sienne. Une main fraiche et si pleine d'affection... Les rôles s'inversaient... Non étaient juste réciproques...


Severin...N'oublie jamais que je suis là, que tu as une famille, toi aussi, que nous partageons ce sang qui nous a faits Renarts. Si ton âme est trop lourde...Je t'écouterai...

Un sourire auquel il répond par un regard.
Ne lis tu pas dans mes yeux Della, ne vois tu pas que je ne peux rien dire au risque de perdre cette famille dont tu parles? Au risque de te perdre... Je n'ai pas pu... Pas même a Eldwin...

Lui dire? Pourquoi ? pour se libérer d'un fardeau qu'il porterait toute sa vie...?
Il ferma les yeux une demi seconde. Une énième lutte intérieure. Il n'avait pas le droit non...


Tu dois avoir raison...les femmes doivent t'en vouloir...tu es plutôt bel homme...

Il sourit. Comme nous sommes semblables Della, toi aussi tu sais jouer a merveille.Il soupira doucement.
Il fallait qu'il parle.


- Tu sais Della... les femmes je les crains plus que tout, j'ai passé trop d'années loin de la société, et si j'ai pu amasser de la connaissance, je suis encore novice en matière de liens humains...

Cela suffirait il ? Certainement pas, mais au moins c'était une forme de vérité qu'il venait de livrer. La peur, mais quelle peur...
Il se perdit une nouvelle fois dans le bleu des yeux de Della, elle lui donnerait presque l'envie de tout lui dire. Puis l'idée le quitta, trop grave, trop sombre, elle ne supporterait pas, lui même supportait difficilement. Trouver une feinte, ne pas prendre trop de risques.


- La première et seule fois ou j'ai éprouvé ce que je découvrais comme étant de l'amour pour une femme j'ai eu très peur Della, a vrai dire...

Il la regarda gravement comme pour donner un ton solennel a ce qu'il allait dire.

- J'ai honte Della...

Il détourna le regard un instant.

- La dernière Volonté de ma mère était que j'entre dans les ordres, que je soie ordonné par son ami et confesseur, mon tuteur le père abbé Hubert. Sur son lit de mort je lui en fit la promesse... Un an plus tard pourtant je renonçai définitivement...

Il la regarda un instant puis baissa les yeux.

- Je renonçai très égoïstement car l'amour d'une femme me fut plus fort que l'amour de Dieu. Seulement... Dieu aime sans restrictions et n'abandonne pas ses fidèles...

La dernière phrase murmurée presque inaudible...Il faut que tu me croie Della c'est la vérité en grandes lignes... Une larme sur sa joue... Il ne s'en était même pas rendu compte... Au fond de sa poitrine un cœur battant...
Il serra la machoire et regarda Della d'un regard involontairement métallique les sourcils legerement froncés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confidences entre Renarts   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confidences entre Renarts
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Baronnie de Seignelay :: Fief de Beaumont :: Château - Demeure Familiale :: Appartements Privés :: Severin-
Sauter vers: